samedi 8 août 2009

ATLANTIS ALBATOR - ARCADIA LEIJI MATSUMOTO ORIGINAL ROMANTIC SERIES - AOSHIMA



De la fin des années 70 à mi 80, j’ai eu beaucoup de jouets issus de dessins animés japonais. Toute la batterie « vintage » que l’on voit sur Ebay, les machins Popy, Ceji Arbois, Mattel, Corgi, désormais vendus à des prix monstrueux, exploitant ainsi habilement la nostalgie/connerie des trentenaires, j’ai eu. Parfois même en double ! C’est à ça qu’on voit qu’un gamin est gâté : quand il a des trucs en double ! On a plus ou moins tous connu ça, de par un Noël ou un anniversaire, et deux paquets identiques provenant de deux personnes différentes, ou d’une année sur l’autre. La tante Adèle qui perd la boule et vous offre deux Noël de suite le même Big Jim… Perso, ça ne me gênait pas du tout d’avoir des doublons, cela me permettait de faire des batailles de sosies, avec le fameux clone qui se faisait passer pour le « héros » afin de le disgracier. Les scénarios débiles et pourtant utilisés dans presque toutes les séries télé…

Peu de jouets en vente à l’époque m’ont donc échappé. C’est l’avantage d’avoir été fils unique. Malgré ça, il m’a toujours manqué quelque chose de nécessaire, vital même, à mes jeux spatiaux solitaires : l’Atlantis d’Albator 78. Certes, j’en avais un, une version minuscule, assez laide d’ailleurs, peu ressemblante, avec un gros missile jaune au bout. Je ne l’ai jamais vraiment apprécié et c’était une joie que de le détruire virtuellement par Goldorak, qui gagnait tout le temps avec moi, même s’il en chiait toujours un peu avant. La rédemption. Etonnant de voir à quel point j’ai un côté judéo-chrétien prononcé chez moi alors que je n’ai absolument pas été élevé là-dedans…
Il existait d'autres Atlantis pourtant mais toujours très éloigné de la réalité. Pour vous marrer, voici la version télécommandée de Joustra de 1978. Ça vaut entre 250 et 400€ de nos jours ce crincrin ripou... Faut être dingue! Je crois que, même à l'époque, je n'en aurais pas voulu.

N’ayant donc pas d’Atlantis digne de ce nom, j’avais bien essayé de le fabriquer moi-même, avec du carton et des feutres. Quasiment de tête en plus ! Je piochais quelques croquis des rares BD de l’époque et je prenais des notes graphiques, assez foireuses, pendant les diffusions des épisodes. Mais je me suis vite heurté au problème de la 3D. Faire un Goldorak tout plat, c’était pas grave. Un Atlantis, c’est plus gênant… Je me revois en train d’essayer de faire une sorte de long tube rectangulaire avec plusieurs morceaux découpés et déjà coloriés. Dur ! J’en ai gâché du scotch… J’ai fini par abandonner cette ébauche merdeuse dans un coin en me disant que je le finirai « plus tard », sachant très bien que cela n’arriverait jamais. Les vrais fainéants ont toujours cette excuse bidon !

Bref, je n’avais pas d’Atlantis valable et c’était assez frustrant car j’aimais beaucoup ce vaisseau. Il dégageait une sobriété et une assurance rare tout en étant très solide. Cette semi-frustration m’est restée sur le ventre pendant des années. A l’inverse de Goldorak, ou même de Capitaine Flam, je n’avais pas eu mon content d’Albator. Il fallait réparer ça. Ça a mis 31 ans pour se faire. Faut pas être pressé… Et oui, dans sa grande bonté, Aoshima a réédité cette année le modèle bleu de l’Arcadia de Captain Herlock. Donc, l’Atlantis d’Albator 78. En VF… Inutile de préciser que ma précommande fut faite dans l’instant. Même le prix de la bête, 130€, ne m’a pas arrêté !
Il faut souffrir pour mériter les choses. J’ai souffert pour l’avoir ce vaisseau vu qu’il a été repoussé pendant plus de trois mois. Mais quand il est enfin arrivé chez moi, j’ai pleinement mesuré la chance que j’avais d’en avoir un. Je ne suis pas le seul à l’avoir compris vu qu’il a été épuisé en une semaine. Qualité, beauté, respect de l’œuvre, noblesse des matériaux, design etc. Un vrai produit japonais, fabriqué en Chine… Les photos parlent d’elles-mêmes.

Pour prendre ce jouet en photo, c'est comme pour les obèses: il faut se mettre en mode panoramique...


On a l'impression qu'il vous passe au-dessus.

Métal die-cast en majorité + plastique

Les hublots jaunes, par lesquels Albator voyait courir Stelli... Le générique de fin en a marqué plus d'un!


Plus de 30cm de long.

Détails rococo.


La coupole cachant l'ordinateur central se retire et peut être remplacée par une autre, opaque.



Une cabine en bois à l'arrière... Sur un vaisseau spatial, c'est spécial !...


A cause du métal employé, il pèse un poids assez dingue malgré sa silhouette fine.

Tête de noeud un peu, hein?






La poupe.



Et oui, ça s'allume! Et c'est magnifique!!

L'ordinateur brille de mille feux.

Salut Toshiro, pas trop à l'étroit?...

La coupole d'origine.


La cabine est également éclairée.

De petits feux de signalisation s'éclairent aussi sur la tour.

Comme l'Odysseus d'Ulysse 31, l'Arcadia est plus un gros porte-avions qu'un vaisseau de guerre. Ici, une "aviscoupe"


Superbe!


Comme le drapeau de Neil Armstrong sur la lune, celui d'Albator flotte également dans l'espace au gré du vent. Bon, y'a pas d'air dans l'espace mais c'est pas grave...


Le fameux tranchoir de proue, pour éperonner les vaisseaux ennemis. Je le voyais plus grand quand même, là, ça fait un peu "canif". Dans certains épisodes de la série, il était démesuré et c'était génial. Enfin, détail.


Une trappe s'ouvre pour accueillir la plus petite "aviscoupe".

La base est un clin d'oeil aux nombreux météores et autres bases camouflées de la série.

Les canons sont articulés et bougent tout seuls quand on les tourne, comme des doigts, c'est très drôle.

Le poste de pilotage.

L'autre "aviscoupe".

Feu à volonté!


Deux piles R03 sont nécessaires pour le faire briller comme un sapin de Noël mais attention, car il consomme l'animal! Vos piles feront deux heures maxi si vous le laissez allumé.






A noter la version verte, identique au bleu. Clin d"oeil à l'Arcadia d'Albator 84. Il existe également une version noire et une autre version bleue avec quelques reflets de couleurs différents. Chacune est vendue avec un petit vaisseau différent dans la taille ou le modèle.


Si ça ne vous donne pas envie de l'acheter ça...


- C'est moi qui l'ai fait!

3 commentaires:

  1. S'il devait yen avoir un que je me ferais bien péter un de ces jours ce serait ce sacré vaisseau que je savais dessiner par cœur gamin. J'ai toujours été déçu par les modèles sorti à l'époque, celui-là est quasi parfait.

    RépondreSupprimer
  2. Il est toujours dispo tu sais, et tu ne le reverras pas avant un bail je crois vu que c'était déjà la seconde réédition. Tu devrais foncer:

    http://www.lacitedesnuages.be/boutique/index_affilie.cfm?num=BGKWWU&url_aff=http://www.lacitedesnuages.be/boutique/fiche_produit.cfm?ref=1276&type=34&code_lg=lg_fr&num=16

    Crois-moi, le pied est au rendez-vous. J'adore ce vaisseau.

    RépondreSupprimer
  3. Je peux t'avoir une remise dessus, contacte-moi à contact@toysnus.fr si ça t'intéresse.

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails