lundi 26 décembre 2016

LE BUREAU D'OSCAR GOLDMAN O.S.I. HEADQUARTERS SIX MILLION DOLLAR MAN - KENNER

J'adore Oscar Goldman, aussi bien le personnage que son acteur et encore plus sa figurine. Alors, il était évident que son bureau était l'une de mes priorités sur ma liste de jouets bioniques.
Le vouloir, c'est bien mais l'obtenir, c'est mieux, et comme par hasard, il est assez rare. On en trouve parfois des pièces éparses, une chaise par-ci, un micro-film par-là, mais complet, faut s'accrocher. Et forcément, si c'est rare, c'est donc plus cher.
Alors que les autres jouets de la gamme Six Million Dollar Man ne m'ont pas coûté grand-chose de manière générale, ce playset, lui, m'a fait tordre de la gueule quand j'ai dû le payer. J'ai même hésité avant de cliquer sur le bouton d'achat. Je ne dirai pas la somme mais vous pouvez vous renseigner sur un prix moyen sur eBay.


Je me plains mais, j'ai tout de même eu un peu de chance dans cette histoire. D'une part, ce burlingue était vendu sans sa boîte et surtout, et avec un grand étonnement d'ailleurs, je l'ai trouvé en France et non aux USA. Ça m'a évité d'importants frais de cochon et une taxe d'importation qui auraient fait grimper le prix de 25% au minimum. Là, j'ai juste payé le bureau. Je peux m'estimer heureux donc. Mais tout de même, sur le coup, c'était loin d'être bon marché tout ça.

Les fidèles de ce blog auront entraperçu ce bureau lors du très intelligent roman-photo publié en octobre dernier. Place à sa review complète désormais, la dernière pour 2016.


Faisons le tour du proprio.

37,5 cm x 37,5 pour 1026 grammes, piles comprises. Oui, il y a des piles, on va voir ça.

Ah mon dieu... Le dessin n'est même pas l'échelle des figurines en plus, enfin bref. On revient plus bas sur l'espèce de fente du côté gauche.

St Maclou présente...

Dessous. Tout le tour de ce bureau n'est qu'un bout de carton épais en fait... On a déjà évoqué ici la qualité Kenner hein...

On dit que, pour cerner un homme (ou une femme), il faut observer son bureau. Voyons voir celui d'Oscar. Une carte un peu bancale, une radio, un magnéto pour tout enregistrer, des livres et maquettes d'avions...

...une photo de son meilleur pote et un diplôme remis par le président. On n'a pas affaire à un con...

De l'autre côté, une vue sur le Capitole, une biblio, une télé au ras du sol...

...et un tiroir secret.

Et qui s'ouvre. Ça aussi, on revient dessus plus bas.

Passons au mobilier, d'abord la chaise, en cuir de plastique...

On constate que c'est la même que celle du Mission Control Center, le tuteur est juste moins haut. Notons également que, sur la pub de ce bureau, voir tout en haut, la chaise était blanche.

Le bureau, côté pile. aucun tiroir ne s'ouvre, c'est fondu dans la masse. Dans les quelques playsets que j'ai vu passer, pas mal de bureaux ont des pieds cassés j'ai remarqué.

Le support amovible a vécu, ça se sent...

Côté face.

Alors, comment ça marche tout ce bordel?

Il faut prendre le téléphone et composer un numéro secret?

Ah pas mal mais c'est pas tout à fait ça. Il faut pousser le téléphone vers le haut pour décrocher la tige blanche qui retient la trappe du bureau.

Et le compartiment secret se dévoile. Cela respecte plutôt bien le vrai bureau d'Oscar dans la série, même si ce dernier est bien plus long.

Voyons ça en détail. Déjà, il y a une alarme. Comme vous le voyez, il y a un bouton on-off. Si vous l'enclenchez, "armed", vous entendrez un bruit de buzzer en continu mais ça sert surtout pour le câble que l'on va voir à la suite.

Au milieu, trois autres boutons. Le "desk" fait encore entendre l'alarme, même si elle est débranchée par le bouton principal vu plus haut. Le "monitor" est un trompe-l'oeil, on ne peut pas l’enclencher mais vu son nom, on se demande ce qu'il aurait actionné... Et enfin, le "light", c'est pour l'espèce de photocopieuse à droite.

En appuyant dessus, la lumière est.

Cela permet de passer les micro-films livrés avec le bureau. A noter qu'il me manque la petite vitre de la table lumineuse. Les bidules amovibles sur un jouet, ça ne pardonne pas... Une chance que ça ne gêne en rien la fonction lumineuse ou le déchiffrage des films.

Sous le bureau, il y a un fil qui permet d'étendre le système d'alarme de manière amusante.

Coup d'oeil sous le bureau du système électrique pendant qu'on y est.

Les piles étaient fournies. Croyant à une pile 9V, j'avais anticipé en en achetant une avant la réception de ce bureau. J'ai eu l'air fin en découvrant ces deux piles...

On fait glisser le fil sous le panneau...

Voilà.

Fixez-le de cette façon au clapet puis engagez l'alarme principale. Dès qu'un vilain communiste ouvrira le tiroir pour s'emparer des documents secrets, vous entendrez le merveilleux buzzer...

Ce bureau prend toute sa saveur avec sa figurine d'Oscar, alors hop!

On sent le mec concentré et avec des responsabilités.

Futal différent, voir ici.

Lecture de rapports ultra secrets...

Pour jouer avec cet ensemble figurine-bureau, il fallait quand même de l'imagination car Oscar Goldman n'était pas un personnage physique dans la série. Quand on recevait en cadeau un Steve, on le faisait courir, sauter, soulever sa barre etc. Mais Oscar et son burlingue, c'était différent. Alors que certains gosses ont sans doute été déçus en les recevant, moi je sais que je me serai éclaté avec.

Remettons les documents là où ils sont le plus en sécurité...

Oscar : - Allô Steve?
Steve : - Oscar? Je t'entends mal! Rapproche-toi du combiné!
Oscar : - Je ne peux pas, mon articulation de bras est au maxi!

Si j'osais, j'aurais imprimé une longue bande de papier pour simuler les touches d'un piano...

A l'arrivée. Il a fallu le monter. Le sol recto...

...et verso.

Le coin de mur, face extérieure...

...et intérieure.

Assemblage simple, on met les languettes dans les fentes.

Done.

Passons aux accessoires.

Eh! Où est le tuteur de la chaise?

Il s'était planqué le p'tit salaud! Vous voyez, un bête tube en plastique comme ça, si vous en avez un en double, vous pouvez le vendre 10$. On n'imagine même pas comme le marché des pièces détachées est lucratif.

Chaise montée.

Tiroir ajouté et voilà!

Dans une enveloppe, les films. Tous seuls, ils valent très chers. Kenner ne s'est pas trop fait chier avec les illustrations, dont beaucoup sont reprises des docus secrets de la mallette d'Oscar...

La notice.

Très détaillée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails