lundi 7 décembre 2015

PACIFIC RIM STRIKER EUREKA 1/4 - NECA

Beaucoup de choses ont été dites sur Pacific Rim lors de la review de Gipsy Danger, voir ici. Des lecteurs se sont lâchés dans les commentaires, arguments à l'appui. Il est clair qu'il y a du bon (un peu) et du moins bon (beaucoup) dans ce film. Des tas de trucs ne tiennent pas debout ou sont clichés, voire carrément débiles, et je peux comprendre que pas mal de gens le rejettent. La Rouquine n'a même pas pu le finir... Perso, je reste sur ma position, les acteurs, aux chiottes! Les véritables héros du film sont les robots. Tout ce côté mécanique est réussi et m'enchante.
Attendant Cherno Alpha dans cette taille de figurine (48 cm), j'ai dû me résoudre à aller me faire foutre, la Cité Des Nuages ne semble pas l'avoir eu, ou alors très vite et je l'ai loupé. Dommage.
De dépit, je me suis rabattu sur Striker Eureka, le jaeger piloté par l'autre tête de noeud. Oui je sais, y'en a beaucoup dans le film...


- Bonsoir, c'est pour les calendriers!

50 cm de haut.

Il vous faudra de la place pour le caser.

2721 grammes. Encore plus lourd que Gipsy. Un obèse magnifique!

Un mélange de quoi? Ben de pas mal de choses...

Des articulations un peu partout mais le poids du bousin l'empêchera de vraiment bien danser.

Bon équilibre.

Le dos est cool.

Détaillé.

Imaginez ça, en vrai... C'est un coup à se frotter dessus.

Une tête curieuse mais très réussie.

Mélange de Gundam, Evangelion, Macross etc. Du jap à l'américaine quoi!

N° de série.

On voit les "phares" sur la poitrine plus bas.

Ça fait "clic-clic" quand on actionne tout ça.

Pointure 564631287...

Les mégas sécateurs...

Petit bouclier.

Des deux côtés.

Un look mécanique très réussi.

On y vient.

Clic clic là aussi.

Système de ventilation sans doute...

Au milieu, le bouton pour actionner la fonction lumineuse.

Neca assure sur ses pièces de 48 cm, y'a pas à dire!

Un coup de flash, histoire de se faire du bien.

Et soudain, vous comprenez que Gipsy Danger et Striker Eureka ne sont rien d'autre qu'une équipe d'entretien de jardin! L'un a des taille-haies, l'autre des sécateurs...

Striker aux mains d'argent...

P'tite pose...

Sur ses gardes.

Bon, la fonction lumineuse. En appuyant sur le bouton vu plus haut, ça s'éclaire comme un arbre de Noël.

La lumière ne clignote pas, ça reste fixe.

Elle crache celle-ci.

Evidemment, dans le noir, ce serait mieux. Alors fermons tout.

Ça jette!

Allez, c'est la période des illuminations, bonus avec son copain Gypsy. Et oui, il est plus petit, et plus léger aussi. Striker est véritablement un monstre.

Ce que ça me plaît les figurines qui s'allument...

Petit combat amical.

Qui gagnera le droit de se taper la jaune?

Qui sera de corvée de jardin?

Bon, on vous laisse les filles, fermez bien en partant...

A l'arrivée.

Verso. Le recto est .

Bien tenu.

Première constatation, la figurine est très lourde, un bonheur.

Prêt à être dépucelé?...

LED ok!

Toujours flippant ça.

Il reste deux ailerons dans la boîte.

C'est à installer dans le dos.

Neca nous donne les instructions, pensez à vous munir d'un sèche-cheveux... C'est la première fois que je vois un truc comme ça.

Sans cet encart, trouver le bouton d'éclairage peut être compliqué.

Pas besoin du sèche-cheveux de la Rouquine pour installer les ailerons dorsaux. Une figurine on ne peut plus réussie. Les adeptes de robots géants pourront lui trouver bien des qualités, même s'ils n'aiment pas Pacific Rim.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails