lundi 16 décembre 2013

GOLDORAK BRAVE GOKIN 40 GRENDIZER - CM'S

De toutes les pièces sorties sur Goldorak depuis la création de ce blog, je n’avais jamais vu autant d’agitation dans la petite communauté des amateurs du robot de l’espace à propos de ce « Brave Gôkin » proposé par la marque CM’s. Dès le début, lorsque les premières photos du prototype fuitèrent à la mi 2012, la fièvre gagna les fans. Le peu d’informations distillées permit l’émergence de beaucoup de suppositions. Il ferait 30 cm de haut, tout en métal, il clignote, moud le café etc. Une chose était sure, vu son aspect, la barre serait placée très haut.
Et puis surtout, ce coffret comprenant soucoupe + robot, se permettait de venir uriner et marquer son territoire sur celui du Soul Of Chogôkin GX-04, qui accuse 13 ans d’âge au compteur et reste toujours la référence en matière de jouet ultime sur Goldorak. Non pas qu’il soit parfait, mais on n’a pas fait mieux depuis. Ce Brave Gôkin revendiquait ce titre et il avait des arguments pour cela. Au début du moins.
Les nuages ont commencé à se former sur lui les deux ou trois derniers mois avant sa sortie en France. Déjà, son prix en glaça plus d’un. A quasiment 300€, en comptant les frais de cochon, il était clair que tout le monde n’allait pas pouvoir en profiter. De plus, des vidéos-reviews américaines ou italiennes montraient que le bidule n’était pas exempt de défauts de fabrication, et parfois sévères. Vu son prix, l’erreur ne pouvait être permise. Enormément de mauvaises opinions sont remontées sur lui depuis sa sortie. Pour beaucoup, c’est une déception.

A la différence du Goldorak SRC, que je ne voulais pas à la base, ce Brave Gôkin lui, fut planifié dès le début pour atterrir chez moi dès son entrée dans l’atmosphère française. Et même si je regardais et lisais les avis des premiers possesseurs du bestiau, je me fichais un peu de ce qu’ils racontaient. Après tout, c’est comme les chroniqueurs de disques ou de films, ce ne sont que leur avis perso, pas le mien, et la mode a beau être à la déresponsabilisation et au coaching pour tout et n’importe quoi, parce qu’il est toujours plus facile de demander aux autres de faire un choix à sa place, et que cela permet en plus de trouver un responsable aux erreurs éventuelles ensuite, il me tardait de recevoir mon exemplaire pour me faire ma propre opinion dessus. C'est désormais chose faite.

Voici ma dernière review pour 2013, et non des moindres. Il me plaît de terminer l'année sur quelque chose d'aussi gros. Ce Goldorak réserve bien des surprises, bonnes comme mauvaises.


De suite, ça saute aux yeux: un superbe aspect.


21 cm de haut. On est loin des 30 cm théorisés au début, mais il est quand même plus grand que le GX-04.


628 grammes, du lourd mais il est presque tout en métal aussi.


Certaines jointures sont parfois visibles mais rien de bien méchant. N'oublions pas que l'objectif grossit les détails et elles se voyaient aussi sur le GX-04.


Mais oui, c'est bien Actarus que vous voyez dans la cabine. Ça, c'est vraiment un plus très sympa et unique.


La couleur blanche des bras et des jambes change agréablement des trucs métallisés, chromés ou gris. Là, c'est une représentation "anime".

Des jambes peut-être un peu fines. On a eu les pattes d'éléphant avec le Metaltech, c'était pas jojo...


Beaucoup de vis, mais de la vertu aussi...


Le losange dans les reins s'enfonce avec un système de ressort. Peut-être que quelque chose est prévu pour s'accrocher dessus plus tard?


Du solide.


Comparaison de taille avec le GX-04. C'est lui le maître-étalon, alors vous allez souvent le revoir dans cette review comme comparatif. Et c'est là qu'on s'aperçoit qu'il a de petites jambes finalement.


J'attendais la venue de ce Brave Gôkin pour faire cette photo de famille avec tous mes Goldorak en métal. De gauche à droite, le Brave, le GX-04, le Metaltech, le SRC et le mini Marmit.


Malgré son poids, ce Goldorak est parfaitement articulé.


Aucun problème dans l'équilibre, les poses ou autre. Les articulation font un délicieux "clic clic" quand on les met en mouvement.


La classique photo "au pied de mon dieu"...


Je suis très sensible à l'anatomie de Goldorak et celle-ci me ravit. Le torse, le "slip", les bras, sont exactement comme j'aime. Même les cornes, que je trouvais curieuses dans les débuts, me plaisent, bien courbées.


Une pose grandiloquente, j'adore!


Détail des articulations des bras. Je n'ai eu aucun problème dessus contrairement aux quelques vidéos sur le Net montrant des défauts.


Comme certains Soul Of Chogôkin, ce Brave Gôkin peut gagner quelques centimètres de plus grâce à ses articulations, aux jambes...


...mais aussi aux pieds.


Détail de ces articulations métalliques. Traces de doigts offertes en cadeau!...


En parlant de pieds, voici les semelles... Ça peut surprendre mais vous verrez ensuite que c'est fonctionnel pour l'insertion dans la soucoupe. La couleur jaune donne un cachet 70's.


RETRO-LASER !


Il a de grosses paluches, ce qui n'est pas pour me déplaire.


Voyons voir les armes. Commençons par le Fulguro-poing.


Enlevez la main puis le Fulguro-poing en lui-même. Notez sur l'autre bras que, comme pour le GX-04, les branches du Fulguro-poing se plient sur l'avant-bras. Pas de système accompagnant le mouvement comme on l'a vu sur le SRC.


Sortez le Fulguro-poing en étoile.


Installez-le.


FULGURO-POING !


Ça, ça jette!


Vous pouvez le replier jusqu'au bout si vous le voulez.


Mais vous pouvez aussi mettre à l'envers celui d'origine.


Un mini poing est livré pour le mettre dedans. Je précise que vous pouvez faire tout ça sur l'autre Fulguro-poing évidemment. J'en ai fait qu'un seul ici pour gagner du temps.


A ce propos, voici toutes les mimines livrées dans le coffret. Du classique, poings fermés, avec une ouverture pour tenir les Astéro-haches, mains ouvertes, articulées et les mini poings. Vous avez de quoi faire. Elles sont toutes en plastique souple et plein.


Mains ouvertes, sans grand intérêt à mon goût.


Mains articulées, chaque doigt a trois phalanges mobiles. On peut s'amuser avec comme vous le voyez...


Passons aux Astéro-haches. Les Clavicogyres sur les épaules s'enlèvent évidemment.


Vous pouvez les faire tenir dans les mains prévues à cet effet.


Même chose pour les Astéro-haches.


Attention au manche des Astéro-haches, il est assez fin et est en plastique plutôt rigide, il peut casser assez vite si vous ne faites pas gaffe.


Le bûcheron de l'espace.


Ça donne l'occasion d'utiliser les autres mains tout ça.


Bon, on a fait le tour du robot, si on passait à son moyen de transport, à savoir sa soucoupe porteuse? Le fameux Spazer. 38 cm de large.


Je ne suis pas fan de l'arrière, réacteurs trop gros.


24 cm de longueur.


435 grammes.


Actarus est là.


Focus sur cet Actarus. On enlève tout d'abord l'aileron.


Plastique solide.


Il est là.


Et pour le faire disparaître, on a un système de tige. En la baissant, Actarus disparaît du cockpit.


Comme ceci. Et quand vous introduirez le robot dans la soucoupe, son passage relèvera la tige et notre prince d'Euphor réintégrera sa cabine de pilotage. Et ça marche! C'est très inutile mais totalement indispensable.


Les ailerons rouges.


Ils se replient à volonté.


On met la belle sur le dos...


Un superbe bleu et une très belle représentation du ventre de la soucoupe, la meilleure à mon sens car fidèle à l'originale.


Au milieu, un disque de métal jouant le rôle de centre de gravité. Il entre dans la soucoupe quand on appuie dessus comme vous le voyez. Lorsque vous posez la soucoupe, elle tient parfaitement grâce à ça.


Les ailes sont en die-cast. Elles aussi assurent un équilibre à la soucoupe.


Gros plan sur les supports des Planitronks et Missiles Gamma, avec un détrompeur.


A ce propos, voici les Planitronks et Missiles Gamma.


Commençons par les Missiles Gamma, recto verso.


De petites ailes se déplient. Dans la série, quand Actarus les éjectent, elles en ont. Mais vous noterez qu'il ne les lance pas souvent, on le voit dans le générique mais pas trop dans la série. Quand il les utilise, ils restent sur la soucoupe.


Ouverture.


En poussant sous le Missile Gamma, on fait sortir le missile en lui-même.


Y'a plus qu'à tirer dessus.


Tout cela est bien joli, mais une fois sur les ailes, vous ne pouvez plus sortir le missile. C'est vraiment pour un usage externe on va dire...


Passons aux Planitronks.


Là, on a vraiment le truc de la série.


On pense à une anémone de mer.


Une fois installés sur les ailes, ça fait son petit effet.


Demain, on rase gratis!


Comparaison avec un Planitronk du Brave Gôkin à gauche et un du GX-04 à droite. Y'a pas photo.


Même chose avec le Missile Gamma.


Enfin, comparaison des deux soucoupes.


Alors là, nous arrivons dans une zone de turbulences, veuillez éteindre votre ceinture et attacher votre cigarette... Vous allez voir comment on introduit Goldorak dans sa soucoupe. Respirez profondément avant de lire la suite. Ça y est? Ok, on y va. D'abord, vous écartez les "ailes" rouges sur le dessus.


Puis l'avant de la soucoupe.


Ça doit se présenter comme ça. Jusque là, tout va bien.


Notez le système articulé des "ailes" rouges.


Maintenant, il va falloir faire rentrer les deux parties blanches dans le fond de la soucoupe et là, vous allez en chier!! Le système conçu à cet effet est le plus mal foutu que je n'ai jamais vu! Pour résumer, il faut faire coulisser le pivot dans son logement prévu à cet effet, comme vous le voyez en haut. Le problème, c'est que ce logement s'arrête à mi-course pour emprunter un autre chemin quasiment contraire, et c'est à vous de lui faire emprunter ce chemin! Ajoutez à cela le fait que vous n'avez aucun appui, aucune prise, que vous ne voyez pas grand-chose et qu'il y a une tige en métal articulée en bas qui vous met en porte-à-faux et vous empêche de faire le mouvement que vous voulez! C'est extrêmement mal foutu et pas du tout adapté. Il est évidemment que certains déboîteront (au mieux), ou péteront (au pire), leur soucoupe en voulant procéder à ce mouvement. Et comme il faut le faire de chaque côté, imaginez un peu la probabilité... Mon conseil: soyez zen et ne forcez surtout pas.


Si vous avez été aussi doux, patient et délicat qu'avec une femme, vous devriez y arriver tout de même.


N'oubliez pas de replier le petit aileron blanc de côté vers le haut.


Après de TRES longues minutes de manipulations, et de transformations en Hulk, vous devriez arriver à ce résultat.


Petit focus sur l'intérieur. Les moins hébétés auront pigé l'emploi des "boules" métalliques au fond.


Tirez le cul de la soucoupe. Là aussi, vous pouvez avoir quelques difficultés à le faire, ça a clairement résisté chez moi au début. On est tiraillé par l'envie d'y mettre de la force mais aussi par la trouille de péter quelque chose. Une fois le mouvement fait plusieurs fois, ça va beaucoup mieux. Comme tous les trucs en rodage, il faut un certain moment d'utilisation avant que tout aille mieux. Notez que la tige coulissante est en métal ici.


Préparation.


Mettez les mains articulés à votre guignol de l'espace et dites-lui: "Haut les mains:!"


Enfournez-le par la chatière...


Sur cette photo, on dirait Anterak 2. Bref, une fois dedans, fixez bien les pieds dans les "boules", c'est fait pour ça.


Comme ceci.


Refermez le cul de la soucoupe.


"Ovostabilisez" Goldorak.


Relevez-lui la tête et voilà, Goldorak est enfin dans sa soucoupe.


Pour faire ces photos d'arrimage et compagnie, j'ai dû mettre, si je mets bout à bout tout le temps que j'ai passé en manipulations, souvent stériles, et les pauses, au moins 2 heures... J'ai pris la soucoupe, essayé de faire coulisser les deux montants, pas réussi, reposé la soucoupe, l'ai reprise, réessayé, réussi à moitié, reposé etc. Franchement, j'ai déployé des trésors de patience comme jamais pour ce truc. Ça se voit que je vieillis... A 20 ans, j'aurais envoyé le truc dans le mur en hurlant.


Au fait, en relevant la tête de Goldorak, vous avez remarqué ce qui se passe?


Et oui, Actarus a disparu. Il est dans sa cabine de soucoupe désormais.


Comparaison avec le GX-04. L'insertion dans la soucoupe est bien plus simple avec le GX-04 et a un meilleur rendu visuel à la sortie, même si elle n'est pas sans danger pour le robot. Je le sais pour avoir expérimenter la chose moi-même, le Goldorak peut se faire racler des bouts de peinture. Je n'ai pas eu ça sur le Brave Gôkin et ça n'arrivera pas car je ne le remettrai plus JAMAIS dans sa soucoupe. C'est bien trop fatiguant, stressant et énervant. Je l'ai fait deux fois, une pour essayer et l'autre pour ces photos, je m'en suis sorti sans casse, ça suffit. Il ne faut pas abuser de sa chance. De toute façon, cette représentation ne m'intéresse pas pour ce modèle, je le préfère debout à côté de sa soucoupe.


Ah oui, j'oubliais! Comme Goldorak est une légende en France, mais aussi en Italie, CM's a pensé à nous en y glissant le TFO, le fameux OV-Terre d'Alcor. Un petit plus.


Pas de grandes différences avec celui du GX-04.


L'air honnête.


Ah mais... Articulé? Oui!


Un cul très sommaire...


Bref, le cockpit s'ouvre et nous voyons un micro Alcor dedans.


Comparaison avec, de gauche à droite, celui du Brave Gôkin, le GX-04 et celui du sachet de navettes.


A l'arrivé, dans son carton d'origine. Je suis gâté.


Grouillant d'asticots.


Ouais, c'est bien lui.


La boîte est immense, 58 cm de large.


Verso.


Déballage.


La notice, disponible en scans ici et .


Ouverture du coffret, et là, c'est l'apocalypse! Des pièces se baladent, un support polystyrène est cassé... Le transport a dû être mouvementé. J'angoisse!


Goldorak semble aller bien pourtant, mais attendez là...


Il lui manque une corne???


Elle gisait au fond du sachet...


Par chance, pas de casse, elle s'était juste déboîtée. Tout le reste est intact.


Passons à la soucoupe.


On sort tout le matos.


Hum, j'aime ce ventre rond.


Première sortie des ailerons.


Installation des ailes en die-cast.


Même chose pour les Planitronks et Missiles Gamma.


Pas de problème pour la soucoupe.


On passe à Goldorak.


Ça prend forme tout ça.


Et soudain, je me rappelle qu'un TFO était livré avec. Ou est-il? Rien dans la boîte.


Pourtant, sur la boîte, un sticker montre bien que je n'ai pas rêvé. Ah, je vois, il doit être planqué dessous.


On retourne la boîte...


Alors, tu te cachais?


Extraction.


Capote enlevée.

On respire mieux! Bref! Je n'ai pas de conseil à vous donner si vous devez acheter ou non ce coffret. Vous prenez votre décision tout seul. Mon opinion est que ce coffret est bon. Je n'ai eu aucune "malformation congénitale" et autres bugs constatés dans les vidéos. J'ai peut-être eu de la chance ou ce sont les autres qui ont eu la poisse, au choix. Est-il meilleur que le GX-04? Non, mais il est juste derrière. Il a des défauts, mais le GX-04 en avait aussi. La plus grosse couille est la partie insertion dans la soucoupe qui est une horreur comme vous l'avez lu, avec un système complètement grotesque et mal foutu. Mais hormis cela, ce Brave Gôkin a de nombreux plus, l'aspect du robot est superbe, la soucoupe aussi, les Planitronks, les minis Actarus dans les cabines etc. Si vous avez le budget, vous pouvez investir dedans. C'est une très belle pièce.

11 commentaires:

  1. Belle pièce dis donc!
    l'apparition d'Actarus tient du tour de magie ;-)
    Un peu trop cher pour mon budget, surtout en ce moment, mais ça fait plaisir de voir qu'il a été pensé intelligemment, reste juste ce problème de "pourvu que je ne pète rien" caractéristique de beaucoup de jouets de collectionneurs.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette review! Je trouve ce Goldorak superbe!
    Le design est vraiment très réussi!

    RépondreSupprimer
  3. Ouais bon compte rendu ! et mêmes impressions à la réception de cette pièce, j'ai déjà cassée l'asterohache en les séparant du coup elle resteront collés, et j'en ai sacrément bavé pour le mettre dans la soucoupe mais content aussi de mon achat !

    RépondreSupprimer
  4. évidemment qu il donne envie, mais le budget est plutot élevé...
    pour ma part ce sera peut etre pour noel 2014 ;)
    bref, mon GX-04 n a rien a craindre de ce brave gokin, car les 2 petits plus sont : l apparition d actarus et l articulation des doigts.
    en tout cas merci pour cette review, je file de ce pas nettoyer ma vitrine (prétexte pour jouer avec mes goldos) ;)

    RépondreSupprimer
  5. Si vous devez l'acheter, veillez à choisir une boutique qui assure le service après-vente en cas de défauts. On ne sait jamais. Mais non ce n'est pas une pub déguisée pour la Cité Des Nuages... :D

    RépondreSupprimer
  6. C'est un peu anecdotique à dire mais les planitronks sont sans doute la partie la plus réussie de ce set. Je n'en avais jamais vu de si ressemblants.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,, cela fait au moins 2 ans que j'ai découvert votre site et je me décide à vous écrire ce commentaire pour vous remercier pour les heures que j'ai passé à lire vos articles sur Goldorak,Albator,Ulysse 31 etc vous m'avez fais découvrir des dessins animés qu je ne connaissais pas et je vous en suis extrêmement reconnaissant. De plus je trouve que vos critiques sont toujours drôle et constructive(Mention spéciale pour la critique du Spider-Man Disney Store). Donc voila merci pour tout et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  8. CM's dépose le bilan. News en japonais, expliquant qu'ils ont eu des problèmes, que le business du jouet s'est cassé la gueule, que c'est la faute du tsunami, blablabla...

    http://newsbiz.yahoo.co.jp/detail?a=20140306-00010001-teikokudb-nb

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. empressez vous donc d acquérir ce brave gokin car si dépot de bilan il y a, collector tu aura ! ;)

      Supprimer
  9. Vu votre article j'ai envie de participer.
    Vu donc dans un magasin, mais le prix 345e, et les petits soucis de montage j'hésite grandement...

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails