mardi 15 janvier 2013

ROCKY SERIE 2 ROCKY & IVAN DRAGO - NECA



Mon premier Rocky fut le quatrième… Rocky IV, sorti en 1985. J’ai vu ce film dans des conditions très particulières, ce qui fait que je m’en souviens encore plus de 25 ans après.
Comme je l’ai déjà radoté à propos d’Evil Dead, dans la review sur la figurine de Bruce Campbell, voir ici, je traînais à ce moment-là avec une bande de potes qui n’étaient pas des amis et l’un d’eux venait de faire l’acquisition d’un magnétoscope, denrée assez rare à ce moment là, et encore plus dans les milieux modestes d’où nous étions tous issus.
Nous nous mîmes en chasse du moindre film que nous pouvions enregistrer, emprunter ou louer. Chacun était un évènement. Forcément, nous n’avions rien vu ou si peu. Nous étions des pages blanches et, suivant leur qualité, chaque film vu laissait dans nos esprits une belle ligne façon lettres anglaises ou une grosse tache d’encre.
Un jour, par l’entremise d’une nana de la classe, qui le tenait d’un ami de son père de la concierge de son cousin, qui lui-même s’envoyait la sœur du grand-père d’un inconnu, nous avions pu obtenir Rocky IV en screener ! Oui, quelqu’un avait réussi à (très mal) filmer l’écran dans la salle de cinéma. Vu la taille des caméscopes de l’époque, c’était véritablement un exploit. Etait-ce un projectionniste qui avait fait ce travail ou le mec de l’ouvreuse qui avait bénéficié de facilité ? Nous ne sûmes jamais. Mais tout content de pouvoir voir un film encore à l’affiche sans payer, nous dévorâmes la vidéo.
Malgré l’épouvantable qualité visuelle et sonore du screener, Rocky IV nous fit l’effet d’un de ses directs : dévastateur ! Nous étions jeunes et facilement impressionnables. Et puis, c’était un film viril. Pour des ados comme nous, qui commençaient à avoir des poils, c’était l’idéal.
Quelques jours après la projection, certains d’entre nous commencèrent à s’entraîner « à la pauvre » : course à pied dans la rue, levage de machins lourds style dictionnaires etc. La séance d’entraînement de Rocky sur le sol russe, où il coupe à la chaîne des bûches en balsa, soulève des remorques et grimpe en haut de la montagne devant une Adrienne mouillante, en avait marqué plus d’un dans la bande. L’influence des films sur les cons, c’est dingue. Même si avoir un semblant de muscles m’aurait bien plu, je ne les ai pas suivis dans ce trip, trop faignant.
Après Rocky IV, nous louâmes et vîmes le III avec quasiment le même plaisir (pensez donc, Mr. T…) puis le premier du nom. Le II fut introuvable. Comme dans les collections, il y a toujours des trous disgracieux. Je ne le vis que bien plus tard, à la télé, réalisant que ce n’était qu’un clone du premier mais en version mélo.

Des années après, je ne comprends pas ce qu’on a tous pu trouver de si génial à Rocky IV vu qu’il regroupe en un seul film tous les pires clichés cinématographiques du monde : la vengeance d’un ami tué, l’honneur d’un pays, l’héritage du père au fils adopté (l’entraîneur d’Apollo qui s’occupe de Rocky), le mec qui part vaincu d’avance mais qui gagne quand même à la fin et pardonne généreusement à son ennemi etc. Il fallait qu’on soit bien jeunes, et bien cons, pour adhérer à tout ça. C’était vraiment un TRES mauvais film, faisant partie de cette vague des « GoGo movies » comme on les appelle là-bas, des films réalisés sous la présidence de Ronald Reagan, sacré « plus grand président des USA » par une majorité de ricains alors que ce type les a endettés jusqu’au cou.
Ces films étaient binaires, les « gentils Américains » contre les « méchants autres », souvent les Russes évidemment. Ces merdes filmées perdureront jusqu’aux années 2000 en devenant de plus en plus connes et agressives. Un Air Force One ou Independance Day feraient vomir un Goebbels. Et ils feront tous des cartons monstrueux aux USA mais aussi dans le reste du monde.
Pour cette quatrième daube gantée, on retrouve bien évidemment le même casting que les trois précédents : Rocky, avec un Stallone au sommet de sa forme physique, Adrienne, Paulie, Apollo. Brigitte Nielsen, qui semblait encore humaine à ce moment-là, était également de la partie, n’oublions pas que c’était Madame Stallone à l’époque. Une erreur épouvantable que ce mariage d’après Stallone lui-même. Dans tout ce lot d’acteurs cabotinant, ou faisant le minimum légal, réalisant sans doute que tout cela est alimentaire, seul Dolph Lundgren, Ivan Drago, en impose. Non pas pour son jeu d’acteur puisque, comme Kristen Stewart, il ne connaît qu’une seule expression faciale lui servant pour toute la palette des émotions humaines, mais simplement par son physique impressionnant. Lundgren, spécialisé dans le nanar, est moins débile qu’il en a l’air. Je l’avais vu dans une interview avec Benoît Poelvoorde voilà plusieurs années de cela et semblait sympa et prêt à se marrer. Il doit se douter qu’il n’aura jamais un Oscar alors autant prendre le blé qu’on lui propose pour jouer les boxeurs/guerriers/mutants, et puis basta ! Encore que… Si Jean Dujardin ou Marion Cotillard peuvent rafler un Oscar, pourquoi pas Lundgren ?

Rocky IV, c’était aussi de la musique. Le 45 tours servant de générique au film, Burning Heart, fut tellement matraqué que, lorsque l’on pense à Rocky IV, cette chanson démarre immédiatement dans votre tête. Le disque fut d’ailleurs N°1 des ventes françaises du tout jeune Top 50. Quelle merde cette chanson ! Et vous savez quoi ? Je l’ai achetée ! Mais pourquoi ai-je fait ça ? Je ne jurais déjà que par la new wave la plus mélodique et je n’aimais pas ce rock américain braillard. On en a bouffé de ça, les Toto, Bruce Springsteen, Def Leppard, Bon Jovi, Guns N' Roses etc. Je n’ai jamais pu supporter ces riffs de guitare qui en font des caisses et ces beuglements dans le micro. Alors pourquoi avoir acheté ce disque bon dieu ? Plus de 25 ans après, je ne comprends toujours pas et j’implore la clémence du jury. Certains diront que tout le monde l’a acheté, certes, mais ce n’est pas une excuse.

Neca continue d’exploiter la licence Rocky. Après les figurines du premier film, chroniquées ici, il me fallait bien évidemment celles sur Rocky IV, pour les raisons évoquées plus haut parce que, même si je sais que c’est un film de merde, ça m’a marqué.
Me doutant qu’elles partiraient très vite, et n’ayant absolument pas envie de rejouer l’épisode allemand comme ce fut le cas pour Apollo, je les ai commandées toutes les quatre d’un seul coup.

ROCKY IV PRE FIGHT

Alors que la figurine pre fight de Rocky I était assez peu ressemblante sur la question du visage, celle de Rocky IV est très fidèle à Stallone.

17 cm de haut.

Bonne texture pour la peau.

Ah ces baskets...

Un visage hébété, comme le vrai!

Le fameux short.

Comme pour les précédentes figurines, on a la cassure du torse, c'est pas très beau mais c'est comme ça.

Le reste des articulations est classique.

On raconte que Stallone était tellement simplet à l'école que l'un de ses profs aurait inscrit sur son bulletin de notes: "Bon pour la chaise électrique!"

La ressemblance est bien là.

Winner.

En garde!

T'es pas gaucher normalement?

Pas sur la tête!


ROCKY IV BLOODY

Cette figurine est un peu handicapante question poses et autres attitudes car elle montre Rocky se prenant un bourre-pif des familles avec un filet de sang/bave giclant. On ne peut pas en faire grand-chose donc, juste la présenter avec Drago lui massacrant la tronche. Ça ne veut pas dire qu'elle soit de mauvaise qualité, loin de là.

17 cm là aussi.

C'est le même corps que la figurine pre fight, seule la tête change et quelques coups de peinture sanguinolents en plus.

Comme ça, il fait encore plus hébété, il faut le faire...

Le filet de sang du côté de la bouche est en plastique assez souple, ça évitera la casse.

Les vieux se souviendront de ce genre de baskets que l'on passait au "blanc", un produit chimique en tube, sorte de pâte que l'on appliquait le plus souvent avec une brosse à dents, pour leur rendre leur blancheur. Qui se souvient de ça?

On ne peut pas rater le filet...

Ce short m'a donné une idée idiote pour ce qui vous attend plus bas...

Mugshot.

Autopsie.

J'ai ressorti le film pour faire cette capture afin de montrer d'ou provenait cette figurine.

En inclinant la tête, on donne du mouvement.

Frappé par l'homme invisible.

En fait, c'est beaucoup mieux lorsque c'est Drago qui le matraque.

Petite comparaison rapide entre les figurines pre fight de Rocky I et IV. Y'a pas photo.

Même chose avec les versions bloody. Les deux sont excellentes.


IVAN DRAGO PRE FIGHT

Comme avec Apollo Creed, l'adversaire de Rocky est très réussi.

19 cm. Les concepteurs de chez Neca ont respecté le fait que Drago était bien plus grand que Rocky, même s'ils auraient pu aller encore plus loin. 

Superbe sculpture.

Lundgren peut souffler, il n'a pas été loupé.

Quelle carrure!

Vous n'aimez pas les trucs cocos? Vous n'êtes pas au bout de cette review alors!

Cheveux en crépi...

Stop aux fantasmes mesdames, le short ne s'enlève pas.

Christiane : - (...) je les aime grands, exagérément musclés, et surtout le cheveu blond et en brosse!
Jean-Claude : - Et ouais, le nazi quoi...

Rocky servira d'enclume...

Une prestance rare.

Ça jette...

Une superbe figurine qui rend parfaitement hommage au personnage qui avait ses fans à l'époque, coco ou pas. De toute façon, on savait à peine ce que c'était toutes ces histoires politiques à ce âge-là.

Si vous voulez vous les offrir, il faut vite que vous vous activiez la rondelle car elles sont devenues très rares, surtout celles de Drago.


IVAN DRAGO BLOODY

La version bloody l'est assez peu finalement. Dans le film, Drago ne se fait pas trop cabosser par rapport à Rocky, il tombe du fait de son épuisement et non de ses blessures. La figurine respecte bien ça.

C'est le même corps que la précédente mais la tête en plus et des couleurs différentes pour le short et les pompes.

Inversions des couleurs par rapport à l'autre.

Et des pompons en plus sur les godasses...

Non, Drago n'a pas perdu ses chicots, il porte un protège-dents noir, ça lui donnait une tronche très robotique dans le film, très "Requin" de James Bond.

Bientôt dans le Tour De France!

Là aussi, une belle texture.

Le témoignage d'une époque, maintenant, ça paraît tellement loin.

Il est beau et fait peur!

La fameuse entaille à l'arcade lorsque Rocky lui met une mandale de première.

Testicouilles en béton armé.

Sympas les essuie-glaces...

On revient à des carrures réelles avec ces figurines issues de films, ce qui n'est pas toujours le cas avec celles des jeux vidéo.

- Shall we dance?

- Je conduis cette dance.

Il aurait pu jouer un Terminator très crédible.

Suivant l'angle, on passe du regard fou...

...à la détermination pure et dure!

Un truc marrant, bien que possédant le même corps, les deux figurines ne font pas la même taille. Sans doute une histoire d'emboîtement quelque part. Pas de jeux de mots, merci.

A l'arrivée. Figurines reçues en même temps que le Batman Black Costume.

Comme c'est beau!

Allez hop! Dépiautage.

Toujours cette bonne petite odeur de colle quand on ouvre une boîte Neca.

Et d'une.

Très bonne impression de suite devant cette figurine.

Clac clac!

Et de deux.

Au tour de Rocky version accidentée...

Et de trois.

La der.

Bientôt libre du goulag.

Et de quatre.

Et voilà, les Quat' Z'amis! Bon, en recevant ces figurines, je savais que je devrais, en plus de leur review, refaire le film Rocky IV avec elles, comme je l'avais fait avec celles du premier. Un gigantesque connerie faite avec les moyens du bord mais, j'espère, amusante. Faire des photos de figurines, c'est pas dur mais composer une sorte de roman-photos comme ça, c'est différent. Les idées, c'est rien, j'en ai toujours eu, mais c'est mettre les figurines en place, les objets, refaire les photos pourries, écrire les dialogues, les mettre en forme etc. C'est du travail. Voilà pourquoi cette review a mis si longtemps pour venir. Mais c'est désormais fait. Alors, voici pour vos yeux globuleux de myopes ébahis, le remake de Rocky IV en version Super Shogun!

ROCKY IV LE MOVIE

Rocky : - Putain, quel panard de rien foutre! J'ai vraiment bien fait de me retirer du monde de la boxe moi! Je peux enfin me consacrer à des choses essentielles comme dormir et picoler devant la télé!

Adrienne : - Bonsoir Rocky, c'est moi, je rentre du travail!
Rocky : - Rhhha, reste pas devant l'écran, y'a Téléchat qui commence!

Adrienne : - Rocky, je m'inquiète pour toi, depuis que tu as arrêté la boxe, tu n'as pas retrouvé de travail! Il n'y a que mon salaire pour faire vivre la maison. C'est pas que je me plaigne de devoir travailler 14h par jour à la boutique d'animaux mais quand même! Tu es allé à ton entretien d'embauche pour ce poste de pompier?
Rocky : - Nan, la caserne a brûlé!
Adrienne : - La caserne des pompiers a brûlé?
Rocky : - Ouais!
Adrienne : Mais les pompiers qui y bossent n'ont rien fait?
Rocky : - Si, ils ont appelé les pompiers.
Adrienne : Et alors?
Rocky : - Ben rien, ça sonnait toujours occupé. Alors ils ont abandonné et la caserne a cramé.
Adrienne : C'est pas de chance pour toi.
Rocky : - Tout ça c'est la faute de c'gouvernement démocrate d't'façon...
PILOUPILOUPILOU PILOUPILOUPILOU
Rocky : - Ah, téléphone, excuse-moi!

Rocky : - M'allô?
Apollo Creed : - Rocky? C'est Apollo! Je suppose que tu regardes les infos comme moi là non?
Rocky : - Hein? Euh, ah ouais ouais, les infos, bien sûr!
Apollo Creed : - T'as vu c't'enculé de boxeur russe? Il veut tous nous faire la peau sur le ring! Il a dit que tous les boxeurs américains ne sont que des p'tites bites! Mais tu vas voir, je vais lui montrer moi! Je l'ai défié sur Facebook, j'ai déjà tout organisé, rendez-vous demain au Sport Palace! CLAC! TUT-TUT-TUT-TUT...
Rocky : - ... Je vais bien, merci...

Le lendemain.
Rocky : - T'es vraiment sûr que tu veux l'affronter? T'es plus monté sur un ring depuis longtemps.
Apollo Creed : - Dis tout de suite que je suis un ringard!
Rocky : - Meuh non...
Apollo Creed : - J'ai joué à Super Punch-Out toute la nuit, ça ira.
Rocky : - Mais t'as rien à prouver à ce mec!
Apollo Creed : - Tu ne peux pas comprendre, t'es pas américain toi, t'es un rital! Regarde-moi et tu verras tout de suite ce qu'est l'Amérique! America! 'MURICA!
Rocky : - Euh...

Le fantôme de Thierry Roland : - Eh bien bonsoir mesdames et messieurs, nous sommes en direct pour retransmettre ce combat entre deux boxeurs mais surtout entre deux nations. La fière Amérique contre les Rouges. Défier la toute puissante Amérique, ils manquent pas d'air les popovs! Enfin, si Apollo est américain vu sa couleur de peau, moi, je suis un poney!
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Le fantôme de Thierry Roland : - Aaaaah mais je n'invente rien mon p'tit Jean Mimi, y'a qu'à le regarder pour voir qu'il n'est pas du coin et que, malgré des parents et des grands-parents bossant dedans, il n'est pas né dans du coton! Et dire qu'ils seront bientôt plus nombreux que les Blancs aux USA!
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Le fantôme de Thierry Roland : - Enfin, ils sont tous armés là-bas, ils sauront faire du nettoyage quand il le faudra. Alors revenons à ce combat. Voici Ivan Drago, 4m28 pour 1567 kg si j'en crois sa fiche Wiki. Il est capitaine dans l'Armée Rouge, cette armée célèbre pour ses viols à Berlin en 1945. C'est également un ancien danseur puisqu'il a passé 8 ans au Bolshoï où il sautait comme une tafiole sur une musique de merde dans un collant moule-bite.
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Le fantôme de Thierry Roland : Aaaaah mais je n'invente rien mon p'tit Jean Mimi, je n'ai rien contre les pédés du moment qu'ils sont discrets ou qu'ils se tortillent devant moi pour que je puisse les humilier en public. Mais sinon, pas question! On le voit ici, accompagné de sa femme, l'ex championne olympique de natation en laisse Irina Sautopafskaïa. Drôle de gueule!

Le fantôme de Thierry Roland : - Les deux adversaires se regardent. Notons que, pour montrer sa force et celle de l'Amérique, Apollo a décidé de projeter des images et autres symboles montrant la grandeur des Etats-Unis. Gong Li vient de retentir, le combat débute!

BLAH !

CHTAH !

BLEMCH !

Adrienne : - Hiiiiiiiiiii! C'est un massacre, une boucherie, un carnage! Tu vois ce que je vois Rocky?
Rocky : - Ouais ouais...
Adrienne : - Rhha, mais arrête un peu avec ta télé et jette l'éponge ou Apollo va se faire tuer! Jette l'éponge! Jette l'éponge!!!!!

Rocky : - Oh merde...
Ivan Drago : - Rrrrrrocky jeté éponge trrrrrop forrrrrt! Moi pas coupable!

Rocky : - Vous allez regretter ce que vous avez fait à Apollo tas de russes de l'Est!
Ivan Drago : - Moi pas coupable!
Rocky : - Ouais, ta gueule, tu vas voir! Je te défie! On enterre Apollo et après, on se reverra chez toi et je te promets que je te péterai la gueule du visage! Adrienne, prête-moi ton pied de biche!
Adrienne : - Mais pourquoi faire?
Rocky : T'occupe!

15 jours plus tard.
Adrienne : - Rocky passe tout son temps à la cave depuis trois jours, il doit s'entraîner dur. Allons lui rendre une petite visite, j'adore le voir quand il est comme ça, il est si viril, ça me fait changer de culotte de suite!

Adrienne : - Mais qu'est-ce que tu fais Rocky?

Rocky : - Ben ça se voit, je débarrasse la cave! Y'en a un bordel ici! Le prochain vide-grenier, on loue un emplacement! Tu achètes trop de trucs Adrienne! Si tu ne dépensais pas tant, on n'aurait pas de problèmes de fric et je ne serai pas obligé de chercher un job! On vivrait juste sur ton salaire et je resterai tranquille à regarder la télé toute la journée pendant que tu t'épuiserais à la boutique d'animaux!

Adrienne : - Mais je croyais que tu t'entraînais dur moi!
Rocky : - Mais c'est ce que je fais aussi!
Adrienne : - Ah oui? En soulevant des caisses?

Rocky : - Oui et j'ai aussi retrouvé mes vieilles bandes de muscu Educatel, je les écoute sur le magnétophone là.
Adrienne : - Et tu bois aussi du Gatorade?
Rocky : - Hein? Non, ça, c'est un goodies très rare, c'est une bouteille de pisse de Bruce Campbell. Elle a des propriétés magiques. Il est dit que si on est en danger, il suffit de la boire et Bruce vient vous sauver!
Adrienne : - Et tu crois à ces conneries?
Rocky : - Non mais je m'en fous, j'en ai jamais eu besoin. Et là, j'ai fait de l'exercice et je suis en pleine forme.

Rocky : - Mate un peu la bête!
Adrienne : - Eh mais hey!! C'est le short d'Apollo ça non?
Rocky : - Euh, oui.
Adrienne : - Comment tu as fait pour l'avoir? On l'a enterré avec!
Rocky : - Bon, Adrienne, t'es là pour aider et soutenir ton mari ou pour poser des questions stupides?
Adrienne : - Excuse-moi Rocky.
Rocky : - Ça me fait penser qu'il faut que je te rende ton pied de biche au fait... Bon, allez, direction Cocoland! J'ai du russe à concasser moi!

Trois jours plus tard.
Le fantôme de Thierry Roland : - Nous nous retrouvons à Moscou, c'est pas que je sois heureux d'être là mais que voulez-vous, on ne fait pas toujours ce qu'on veut à la télé non plus! 
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Le fantôme de Thierry Roland : Aaaaaah mais je n'invente rien mon p'tit Jeanmimi, mais Moscou, c'est pas Neuilly! Enfin, on survivra! Rocky et Drago sont face à face sous le regard du premier secrétaire du parti communiste russe. Eux aussi ont décidé de diffuser des images et symboles de l'URSS, ça promet encore! Gong Li retentit encore, le match commence!

Rocky : - Bon, on va la jouer rapide hein! Y'a la saison 2 de Leguman qui débute ce soir dans Téléchat et je ne veux pas rater ça. Alors tiens! PIM!

Rocky : - Tiens! PAM!

Rocky : - Et re-tiens! POUM!

Rocky : - Euh, normalement t'es sensé tomber après une telle dérouillée.
Ivan Drago : - HA HA HA! C'est ça forrrrrrrce pourrrrr toi? Moi détrrruirrrrrre toi en un coup!

BLEUH!

Replay + ralenti + plan dramatique. (J'ai voulu en faire un gif clignotant mais les épileptiques pourraient me faire un procès alors...)

Ivan Drago : - Moi vainqueurrrrrrr en gagnant!

Dans les vapes.
Rocky : - Gnnnh, kessisspasse? Où chuis? J'me souviens juste d'un énorme gant rouge fonçant sur moi et pis pus rien.

Rocky : - Je reconnais pas cet endroit. Chuis mort? Au paradis? Où sont les 70 vierges mineures à gros seins m'attendant les cuisses ouvertes alors?
Apollo Creed : - Non Rocky, tu n'es pas mort!

Rocky : - Ouah! Apollo! Mais toi t'es mort non? Et pourquoi t'as la zigoubite à poil?
Apollo Creed : - Oui je suis mort et ça, c'est mon fantôme. Quant à mon zguègue, ça, c'est à cause d'un enfant de salaud qui a fracturé mon cercueil à coups de pied de biche pour me piquer mon short! Maintenant, je suis condamné à errer dans les limbes la bite à l'air. Si je retrouve celui qui m'a fait ça, il va passer un sale quart d'heure!
Rocky : - Quelle troublante histoire...

Apollo Creed : - Si je suis là, c'est pour te rappeler ta promesse, tu dois vaincre Drago! C'est pas pour moi ni pour toi, mais pour l'Amérique! America! 'MURICA! Je te laisse, j'ai froid aux couilles, j'ai confiance en toi. Peace brother!
Rocky : - Peace? Peace?? Mais oui!!!

Rocky : - Je sais comment vaincre cet enfoiré de russe! WOUHOUUUU !

De retour dans la matrice.
Rocky : - Eh toi, le combat n'est pas encore terminé!
Ivan Drago : - Incrrrroyable! Toi encorrrrrrrrre vivant?
Rocky : - Et ouais, ce genre d'histoire, c'est aussi con que Saint Seiya! Le plus faible se relève toujours et finit par botter le cul du plus fort!

Rocky : - Mais d'abord, laisse-moi boire ma bouteille magique! GLOU! GLOU! GLOU!
Ivan Drago : - Snif snif! Boisson odeurrrrrrrrrrrr bizarrrrrrre!


Rocky : - Ah, pas mauvais finalement! Bon, maintenant, il faut attendre que ça agisse!


Rocky : - Il faut attendre.


Rocky : - Il faut attendre.

Rocky : - Il faut attendre j'te dis!


Ivan Drago : - Moi rrrrendez-vous chez pédicurrrrrrrre aprrrès match! Toi grrrrouiller cul.
Rocky : - Atta, j'entends quelque chose! Ça y est, il arrive!!!


roule-roule-roule-roule-roule-roule-roule...


roule-roule-roule-roule-roule-roule-roule...


roule-roule-roule-roule-roule-roule-roule...iiiii !
Le génie Bruce Campbell : - Salut, je suis le génie Bruce Campbell! C'est bien toi qui a bu ma pisse magique?
Rocky : - Oui! T'en as mis du temps!
Le génie Bruce Campbell : - USA-Russie en chariot, je voudrais t'y voir... Bref, quel est ton voeux?


Rocky : - Lui il me fait chier, démolis-le!
Le génie Bruce Campbell : - Ok.


BANG !


Le génie Bruce Campbell : - Et voilà le travail! Et chez Prixbas, les prix sont bas!


Le génie Bruce Campbell : - Satisfait?
Rocky : - Satisfait!
Le génie Bruce Campbell : - Tu ne veux rien d'autre pendant qu'on y est?
Rocky : - Rien d'autre merci.
Le génie Bruce Campbell : - Tu ne veux pas que je butte ta femme?
Rocky : - Non merci, je l'aime bien.
Le génie Bruce Campbell : - Un ennemi perso alors?
Rocky : - Non ça va, je n'ai pas la haine.
Le génie Bruce Campbell : - Ah bon, bon ben je m'en vais alors. Salut!
Rocky : - Salut!
roule-roule-roule-roule-roule-roule-roule...


Le fantôme de Thierry Roland : - Et le vainqueur est Rocky qui a appliqué la méthode américaine : quand vous ne pouvez ou voulez pas faire quelque chose vous-mêmes, faites-le faire par un autre! Et la fin justifie toujours les moyens!
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Rocky : - 'MURICAAAAAAAAA!
Adrienne : - Rocky, je t'aime! Ce soir, on le fera deux fois! Tu l'as bien mérité!
Irina Sautopafskaia : - Moi déçue, toi être inférieur, moi demander divorce et moi avouer à toi que toi pas faire jouir moi.
Ivan Drago : - Horrrroscope avait rrrrraison...


Note aux hébétés : les propos racistes ci-dessus sont inspirés des Guignols de l'Info sur le duo Roland/Larqué des années 90 et ne reflètent absolument pas l'opinion de l'auteur.

Retrouvez les reviews sur la figurine du génie Bruce Campbell ici, Adrienne ici, Irina Sautopafskaïa ici et les deux Rocky du premier film ici.

6 commentaires:

  1. Je me suis bidonné comme un crétin tout le long, du grand art ! Tu devrais en faire plus des comme ça...

    Sinon pour l'anecdote, Dolph Lundgren est une sacrée grosse tête, il a entre autres une maitrise de chimie et un doctorat de génie chimique en plus de ses cartons de titres d'arts martiaux. Il a préféré se tourner vers une carrière d'acteur suite à ce rôle dans Rocky justement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'en a au moins un qui l'a lu. Quand je vois le nombre de vues de cet article depuis trois jours et le temps qu'il m'a pris et que le moindre post sur Chloé ou une Jedi pouf fait la même chose en moins de 8h, j'ai mal, mais bon, je pourrai toujours me défendre à mon procès en me disant que je n'ai pas mis que des laitières sur ce blog, il y avait aussi quelques trucs un peu plus travaillés...

      Supprimer
    2. C'est moche, c'est internet... Y'en a que pour les chats, les nichons, et Star Wars.

      Remarque, avec ton délire photo, tu tiendrais un bon concept pour faire un site séparé... Un ricain fait ce genre de délires avec sa collection impressionante de jouets Godzilla, c'est plutôt fun et ça marche pas mal, Twisted Kaiju Theater. Une bonne collection et des photos pas dégueu ça suffirait. Si t'as besoin d'une nouvelle ressource pour te payer des jouets, idée à creuser, hinhin

      Supprimer
    3. Trop de boulot tout ça pour finalement pas grand-chose. Je doute que ça rapporte autant que de poster de la pouf en petite tenue. Comme tu dis, Internet est moche alors autant s'y faire.

      Supprimer
  2. Vraioment sympa ce blog et bravo pour les photos !...;o)

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement Lundgren est un homme complet (arts martiaux, fitness, diplôme au prestigieux MIT) et a l'air plutôt sympathique comme mec. Il y a quelques années il avait monté de toute pièce un canular (coup de pub il est vrai) avec son pote Van Damme sur les marches de Cannes où ils faisaient mine de s'engrainer. C'était marrant.
    Je pense qu'on doit pouvoir tomber sur plus mauvais compagnon pour siffler une bière, pas de doute.

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails