lundi 15 août 2011

IRON MAN STATUE SCALE 1/6 - HARD HERO



Mon premier épisode d’Iron Man date de mon premier Strange. Logique. C’était le N°122. Et quel heureux hasard ! Cela correspondait exactement à ce que les lecteurs appelleront ensuite « l’âge d’or » d’Iron Man. David Michelinie au scénario, associé à John Romita Jr aux crayons et Bob Layton aux pinceaux, ce trio allait donner des épisodes sublimes. Sublimes dans ses histoires, avec du suspens, du rythme et surtout, un côté psychologique très fort pour le héros, Tony Stark, plus souvent en proie à ses démons intérieurs qu’à des ennemis communistes... On le verra sombrer petit à petit dans l’alcool, montrant que sous sa carapace dorée faisant de lui un demi-dieu se cachait finalement un invertébré.
Enfin, sublimes dans ses dessins, avec de véritables petits chefs-d’œuvre et une place prépondérante à la technologie. C’est là que se développa le concept des armures différentes suivant les besoins, le temps d’un épisode ou deux. Cela nous permit de découvrir, par exemple, l’armure spatiale ou la furtive. Des engins qui marquèrent les esprits des lecteurs malgré la brièveté de leurs apparitions.

J’ai de suite adhéré à Iron Man. La « tête de fer » m’a longtemps suivi dans ma vie de lecteur de comics, jusqu’à ce que j’arrête en 1994. J’ai vu les changements de dessinateurs, de scénarios, de magazines aussi, passant de Strange à Nova puis de nouveau à Strange, le retour de Layton tout seul aux crayons/pinceaux et de Michelinie au scénario, Stark jouant les Sue Ellen en replongeant dans l’alcool, perdre son empire, abandonner son armure pour la refiler à son pote Rhodey, sa déchéance, frôler la mort puis reprendre les commandes, refaire surface et redevenir ce qu'il était, sa tentative d’assassinat par l'une de ses ex et, comme pour tirer un trait sur son passé, une nouvelle coquille, la Silver Centurion, dont vous pouvez voir la review, dans la collection Marvel Legends, ici même.
Elle n’était pas laide cette armure. Pourtant, je n’ai jamais oublié celle du tout début des années 80 et les autres lecteurs non plus semble-t-il puisqu’une nouvelle, reprenant la couleur rouge et or, apparut juste avant que je ne largue totalement les comics. C’est dans les vieux pots…

Ce blog a toujours fait la part belle à Iron Man, en particulier dans ses débuts, le plus souvent avec de petites pièces amusantes issues de destockages. Mais il m’en manquait tout de même une représentant cette fameuse armure rouge et or old school, celle que j’avais toujours connue et aimée et que la plupart des vieux lecteurs considèrent comme la plus belle.
J’avais repéré cette statue Hard Hero dès 2009. En la voyant, j’avais des yeux comme des boules de Loto devant Valérie Payet… Enfin, une représentation de l’Iron Man que j’ai toujours connu, MON Iron Man à moi ! C’était… wow ! Hélas, je me réveillais un peu tard. La statue était épuisée depuis belle lurette ; quant à son prix, c’était bien trop cher pour moi, surtout qu’à ce moment-là, je n’étais pas encore équipé question partenariat. La mort dans l’âme, j’avais fait une croix dessus. Je l’ai revue passer quelque fois, dans les petites annonces, comme une ultime provocation. Un type vendait la sienne, des plans de ce genre. Naturellement, les prix restaient à hauteur stratosphérique.
J’en avais quasiment fait mon deuil et elle errait aux limites de ma mémoire, se dirigeant vers ma case psychique des « frustrations de ma vie ». Tout récemment, Bowen, continuant d’exploiter sa franchise Iron Man avec âpreté, nous offrit la fameuse armure rouge et or classique. Là, ça m’a fait du mal et je me suis sérieusement tâté. Bowen ne faisant pourtant pas partie de mes amis, voir ici, mais me disant que j’avais loupé la version Hard Hero, il ne me restait plus que ça pour palier à mes carences en fer. Quand soudain, un miracle eut lieu ! La Cité Des Nuages remis en vente la fameuse statue d’Iron Man de chez Hard Hero ! J’en revenais pas ! Un retirage ? C’était peu probable. En fait, La Cité est tombée sur un petit lot d’invendus provenant d’une autre boutique. Tout comme le coup du coffret Soul Of Chogôkin GX-04S, je vis cela comme un signe pour moi. C'était ma dernière chance de la posséder. Le destin me tendait une ultime perche de salut. Je n’ai pas hésité une seule seconde à la saisir !

Ah oui, là, c'est du lourd!

En pleine action!

36cm de haut.

Dynamique.

La statue Bowen "classic" ne peut lutter face à la Hard Hero car trop statique.

Deux couleurs pourtant mais quel résultat!

J'adore les mini réacteurs en dessous.

Voilà, Iron Man, c'est ça pour moi!

Est-il déjà bourré à cette heure-ci?...

Je vais vous blaster la gueule...

La pose avec le répulseur en avant restera assez emblématique d'Iron Man.

Rhhaaa, quel pied!

Je riais déjà étant gamin de la souplesse de cette armure qui épousait parfaitement le corps de Tony et qu'il enfilait quasiment comme un pull...

Ah vous allez les voir ses réacteurs!

Si je dois faire un seul reproche à cette statue, ce sont ces traits sur les disques de réserves d'énergie. Pourquoi??? Ça n'existe pas ça dans la BD!

Superbe anatomie. Seth Vandable s'est encore surpassé ici, tout comme il l'avait déjà fait avec la statue d'Iron Fist.

La Dynamo Pourpre?...

Fesses de requin.

Et oui, encore!

Gros socle. La statue pèse près de 2,5kg.

Rhaaa... Ces traits, non! Quelle mauvaise idée! Enfin, détail...

Hard Hero s'est encore bien débrouillé pour faire du feu avec de la résine, c'est pas si simple que ça en réalité.

The gauntlet.

Le côté brillant m'enchante.

Ça muscle le whisky...

J'aime ce sens du détail, la flamme du réacteur a cramé la roche.

Ah ouais!

La fameuse tête de fer.

Alors là, je pige pas bien. #EU22? 22, ok mais c'est quoi #EU?

Prêt à tirer.

Tout est dans le mouvement.

Vous en avez marre de voir ses panards hein?

Ça me rappelle un logo assez sinistre ça...

Rien que dans ses gants, il en cachait de la technologie...

Le fameux faisceau thoracique. Les "tétons" en haut son des sortes de prises.

Sacrées gambettes!

Tous à genoux!

A l'arrivée. Un énorme carton. Forcément.

Démoulage. Un autre énorme carton mais bien plus joli.

Ouverture.

Tin tin tin!!! Suce pince.

En entier, ou presque. Un petit montage devra se faire pour que la statue puisse tenir debout.

On emboîte le piton du socle dans la jambe et hop! Et là, je me suis senti vraiment bien. Assurément l'un des cadors de l'année chez moi et THE représentation ultime d'Iron Man old school.

1 commentaire:

  1. JE trouve les têtes toujours un poil bâclées dans cette gamme, pareil pour le Iron Fist et le Hulk entre autres, mais globalement c'est bien beau. Et bien lourd.

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails