lundi 23 août 2010

KOUTETSUSHIN JEEG SOUL OF CHOGOKIN GX-42 - BANDAI


Depuis moins de trois mois, je suis passé en mode "turbo" question crédit chez Amazon.co.jp avec l'aide de mon site sur Eri Furuse. Depuis son lancement, en 2005, jusqu'à maintenant, le crédit s'amassait gentiment chaque mois. Vu le sujet du site, et les bannières choisies, cela ne pouvait que marcher. Il y avait pourtant des hauts et des bas, ce qui fait qu'il fallait parfois être patient pour pouvoir s'offrir ce qu'on voulait. Mais la patience n'a jamais été mon fort. Fin juin, j'ai commencé à réfléchir à une possibilité de booster un peu tout ça, histoire d'avoir à éviter d'attendre le mois suivant pour boucler le financement d'un machin qui me faisait envie. Et j'ai trouvé! Quand on cherche, on trouve toujours.
Le résultat a été immédiat. Dès le premier mois de l'application de ma combine, ce fut une augmentation de près de 400%. Ce n'est pas rien. Et, à l'heure actuelle, ça tient toujours. Alors inutile de s'affoler, ce n'est que du crédit. De plus, Amazon est assez rat sur les pourcentages ainsi que le paiement. Enfin, pour ceux qui ne m'aiment pas (il paraît qu'il y en a...), inutile de me balancer à Amazon ou autre, ma combine est parfaitement légale. Il suffit juste de s'affranchir de la netiquette. Inutile également de me demander ma recette. De toute façon, elle ne vous servirait à rien. Quel fantastique commercial j'aurais fait quand même. Dommage que je les déteste tant.

Toujours est-il que mon compteur de crédit s'est emballé et que cela m'ouvrait des perspectives de gougouilles autres que livres et autres Cd, ce que je faisais avant le plus souvent avec ce partenariat. Et quand on sait qu'Amazon a également un rayon de jouets assez achalandé, il ne restait plus qu'à obtenir la clé dorée du magasin pour y faire un razzia. Et je l'avais!
Je me suis immédiatement précipité sur les Soul Of Chogôkin en stock. Une boutique japonaise comme ça ne peut qu'en avoir des tonnes et à des prix pulvérisés. J'en avais déjà acheté chez eux, le Energer Z et le Shin Mazinger Z. A moi le goinfrage!
Le problème, c'est que, par le jeu des pré-commandes et autres retards de paiement, je me suis retrouvé le mois suivant avec à peine un quart de ce que j'avais prévu de toucher. Une obole! Cela m'a énormément contrarié! Je voyais déjà le gros gâteau dans mon bec et on me filait juste la cerise... Cela réduisait tous mes projets d'achats assez conséquents. Quelle merde!

J'ai failli ne rien acheter sur le coup, et puis, dans un coin de page, j'ai entraperçu Koutetsushin Jeeg et un sourire s'est dessiné sur ma face. En effet, Jeeg est probablement l'un des robots les plus laids et grotesques qui m'ait été donné de voir. Mais cela ne voulait pas dire que je ne l'aimais pas, au contraire. Certains ici savent que, plus c'est ridicule, plus ça me plaît. Il était dans mes prix, disponible, neuf, pourquoi se priver? C'est gratos, ou presque.
Cela dit, je n'ai beau pas être très expert sur Jeeg, je savais que ce SOC avait reçu de mauvaises critiques à l'époque de sa sortie et cela ne s'est pas arrangé avec le temps. En cherchant sur le Net des reviews, je vis que les avis allaient du "bof!" au carrément "un énorme ratage!". Très peu de louanges. Qu'importe! Bandai ne m'a jamais déçu et, contrarié et désirant tout de même repartir avec quelque chose dans mon petit panier, je décidai de le commander. Parce que!
Une petit dizaine de jours après, je le recevais. Le bon et le mauvais allaient se mêler pour ce SOC, mais rien de trop méchant quand même. Voyons ça ensemble.

Le croisement entre un morceau de fromage et une grenouille...

On pense aux culottes bouffantes du moyen-âge...

Jaune + vert... La classe les associations de couleurs!... Malgré le fait que ce Jeeg soit une nouvelle version, et sa suite directe de la série initiale de 1975, Steel Jeeg, ils auraient quand même pu revoir le code couleur mais j'imagine que les fans auraient hurlé. Ça me ferait la même chose si on changeait les couleurs de Goldorak.

Un bon aspect général tout de même pour ce robot. Il est dans le ton des horreurs made in Go Nagai. On aime ou on n'aime pas.

Le ventre pose des problèmes. On voit ça après.

Le "rubis" sur le ventre me fait penser à Sailormoon...
Tu y croa?...

Bonnet C...

Le principal point faible de ce jouet est là. Jeeg est un robot modulaire, toutes les parties le formant sont mobiles. La plupart sont à fixation magnétique, mais pas toutes. Pour le torse et le ventre, c'est juste un embout à emboîter. Le problème est que cet embout est court et peu large. Cela tient donc pas très bien et Jeeg se coupe souvent en deux tout seul lorsqu'on le fait bouger un peu de trop. Très dommage.

Les articulations des jambes et des bras sont de très bonne qualité et solides.

Pas de rocket punch chez lui.

On peut quand même lui donner des poses sympas.

Il a une bonne anatomie pour ça.

On ne peut nier un bon aspect.

Et une bonne tête. Il s'habille juste mal...

Il enlève les baleines bioniques de son soutif et... JEEG BREAKER!

Voilà ce qui m'a incité surtout à le prendre: son système de fixation magnétique! Ici, les bras et les jambes ne s'emboîtent pas mais se fixent simplement par magnétisme et cela, très solidement. Bien plus que le truc qui tient le torse et le ventre.

Les Mach Drill. Une sorte de vaisseau-foreur comme le Fossoirak. Quand je vous dis que Go Nagai n'a eu que quelques idées dans sa vie et qu'il les a réexploitées sans fin ensuite...

Les deux parties se fixent ensemble par l'ajout d'un plot et les ailes qui se font face.

Clac!

Le truc vient tout seul jusqu'à Jeeg sans doute vu ses réacteurs.

Pour se fixer à Jeeg, on sépare les deux, on rentre les petites ailes, on fixe deux autres plots, magnétiques cette fois, on sort les deux pattes de soutien sous ces plots et...

MACH DRILL!

Les Mach Drill ne sont pas trop lourdes, Jeeg les portent sans problème. Notez les petites fixations qui se clippent sous les bras pour mieux supporter le poids.

Même chose pour le bazooka. Fixation magnétique et petite patte de renfort.

JEEG BAZOOKA!

Cette arme est vraiment le point fort de ce jouet. Elle rend vraiment bien.

On est dans la démesure là et c'est formidable!

Comme pour le Mach Drill, ce bazooka est léger et le robot la porte sans accrocs.

Plusieurs mains, et bras, sont livrés avec, donc la fameuse...

HELL SLAP!

Jeeg peut également se démonter le bras et s'en servir comme une sorte de fléau d'armes. C'est le JEEG CRUSHER. On y ajoute une épaule à pointes ici.

Là, en clippant les doubles avant-bras, ainsi que les poings joints, on forme, non pas l'exécution de l'aurore de Hyoga, mais le KNUCKLE BOMBER.

Je trouve cette pose peu convaincante sur ce jouet. Les avant-bras joints font toc.

Tous les bras et mains. Pas de fixations magnétiques ici mais de bêtes emboîtages et peu pratiques. En effet, la tige en métal des avant-bras restent souvent coincés dans les mains et il faut utiliser une pince pour les en déloger.

Fidèle à lui-même, Go Nagai nous sort une mini moto (ici "raikouba" en jap) dont le conducteur pilotera, ou deviendra ensuite, le robot géant.

Cette mini moto est transformable, évidemment.

Clic.

Clac.

Avec l'ajout d'un cou, voilà la tête de Jeeg formée. Elle est en plus, Jeeg a déjà la sienne dans le coffret.

Le socle. J'apprécie énormément désormais le fait de ne plus devoir coller l'étiquette du nom sur le devant comme dans les premiers SOC. On pouvait le faire de travers ou des bulles s'invitaient... C'était ennuyant. Là, c'est fondu dans la masse. Meilleur effet.

Avec sa boîte, que vous avez déjà vu ici de face en guise de preview.

Pas le meilleur SOC, ça c'est clair.

Quand il est dans son socle, il est tout à fait présentable mais attention quand vous le manipulez.

Ce genre de jouet n'est pas fait pour jouer avec évidemment, donc on survivra à ses petits défauts de conception.

Quelqu'un l'ayant payé au prix fort pourra se sentir légèrement frustré de ce robot qui n'est pas parfait. Moi ça m'a rien coûté, je le trouve donc tout à fait sympathique.

Ses armes, et autres accessoires livrés avec, rattrapent ses défauts.

Verso de la boîte. Ce robot étant modulaire, Bandai a tenté de coller au plus près du DA, quitte à foirer quelques trucs.

Le jour où je l'ai reçu, lors de son déballage..

Un vrai puzzle!

Je l'ai flashé avec toutes ses parties encore ensachées.

On se croirait dans une autopsie...

Des défauts, quelques trucs un peu chiants peut-être. Bandai a trop voulu bien faire. Il récolte un peu plus que la moyenne tout de même, ça reste du jouet de qualité.

3 commentaires:

  1. Je suis mitigé. C'est typiquement le genre de modèle qui me plait, avec tous ses gimmicks. Hélas le character design de ce robot est ignoble (Bandai n'y est pour rien mais çà me fait une belle jambe). Qui plus est, pour que vous, grand amateur de SOC, vous en fassiez une revue aussi acidulée, il doit vraiment être moyen.
    Quand je le vois avec son bazooka ou son bras qui lui sert de massue, çà m'emballe franchement ceci dit : ce jouet est complètement délire.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai dit plus haut: ce jouet ne m'a rien coûté, alors je me suis laissé tenter, sachant que je ne risquais rien. Je ne pouvais être déçu, sinon, si j'avais dû le payer, jamais je ne l'aurais pris. Je le connais à peine et il est quand même très laid. A l'arrivée, on a un truc plutôt fendard, bien réalisé malgré des défauts. C'est du SOC, donc, ça tient quand même bien la route. Mais le type qui l'a acheté à 100€, il a dû avoir un peu mal au c...

    RépondreSupprimer
  3. Il est un peut maigrichon mais le bazooka est trop bien.On a pas vu si il se transforme parce_que moi j'adore les truc qui se transformes

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails