lundi 14 novembre 2016

BIONIC MISSION VEHICLE SIX MILLION DOLLAR MAN - KENNER

Les voitures, on en a peu vu sur ce blog depuis 2009. Celle de Starsky et Hutch fut la plus emblématique, voir ici sa review. Mais sinon, le libellé « véhicule » a surtout servi pour les vaisseaux spatiaux.
La voiture, c’est un monde à part pour moi. Je n’en ai jamais eu, je n’ai même pas de permis. J'ai pris ma première leçon de conduite avec la Rouquine l'an dernier d'ailleurs et ce ne fut pas brillant. Je perpétue une tradition familiale vu que mes parents étaient également vierges de tout ça, ce qui fait que je n’ai pas été élevé dans le culte de la bagnole.
Pour toutes ces raisons évoquées, je ne voulais pas de celle de Steve Austin.


Immergé dans mon trip bionique depuis le début de l’année, je commence à en arriver au bout. Je ne parle pas de lassitude mais d'objets à collectionner. Cela ne veut pas dire que j’ai tout, loin de là, mais comme pour Goldorak, je fais des choix. Je ne vais pas tout acheter ce qui comporte le macaron « Six Million Dollar Man » quand même. Ce n’est pas une question de fric ni de place, mais je veux juste éviter les trucs vraiment nazes. Le Bigfoot par exemple. C’était déjà ridicule dans la série alors cette figurine avec ses poils moulés en plastique… Mais vous savez quoi ? Je l’aurais sans doute un jour ou l’autre car ma Rouquine le trouve formidablement grotesque…
Il y a aussi ces espèces de mini motos propulsées par air comprimé, et dont Gary Coleman faisait la pub avant de devenir Arnold, et je ne parle même pas des coffrets de pâte à modeler Play-Doh ou des nouvelles figurines super moches sorties voilà quelques années par BigBangPow. Pas de ça chez moi.

La voiture, la « Bionic Mission Vehicle » (BMV), ne m’attirait pas. Ça n’avait pas grand-chose à voir avec la série. De plus, acquérir cette caisse n’était pas évident. La trouver directement en France tenait plus du miracle qu’autre chose. Il fallait donc se tourner vers les pays anglo-saxons, tout particulièrement les USA, ce qui veut dire des frais supplémentaires (port + douane). Mais même comme ça, les offres n’étaient pas nombreuses. Ajoutez à cela un prix de base pas vraiment cheap, bon…
Mais les miracles existent, surtout en période estivale. Il y a moins de monde sur eBay, et certains ne s’arrêtent pas de vendre. Des opportunités à saisir donc. Tombant sur une annonce ricaine proposant cette voiture quasi complète à un prix relativement accessible, j’ai cédé.

Reçue fin août, en pleine canicule, alors que la Rouquine passait lascivement, et en TRES petite tenue, la journée chez moi, nous avons dégusté ensemble le déballage de cette voiture. Un chouette souvenir.

Ça jette non? Je pense quand même savoir le pourquoi de cet achat mis à part le prix, sans doute sa forme et son look très années 70.

Alors, oui, je sais, il manque le nez bleu de cette voiture. Quand je l'ai déballée et ai commencé à l'examiner, la Rouquine me lança un: "Pourquoi y'a pas le truc bleu sur la roue comme sur la boîte?" Ah oui tiens! Fouillant dans la boîte, croyant en avoir oublié dedans, je ne trouvais rien. Le vendeur l'aurait-il oublié? Retournant vers son annonce, je constatais qu'il l'a vendait comme ça. J'avais même pas remarqué! Qu'importe, cela ne gêne en rien la chose. Je trouverai bien ce chaînon manquant un jour, il suffit simplement d'attendre.

De toute manière, dans les quelques exemplaires que j'ai vus à la vente, la plupart de ces BMV sont incomplètes. Il manque soit l'avant, soit la vitre, les pods, le réacteur arrière, la petite caisse etc. C'est peut-être pour ça que la mienne était aussi cheap finalement.

56 cm de long. Pour loger Steve et ses 34 cm au garrot, il faut de la place. En la voyant, la Rouquine me confiait: "Je ne m'attendais pas qu'elle soit aussi longue!" Et moi de lui demander si c'est bien de la voiture qu'elle parlait...

1010 grammes. Les moules de fabrication de cette voiture furent réutilisés par la suite pour quelque chose n'ayant rien à voir avec la choucroute : l'Ultra Car. Et je me demande même si je ne l'ai pas vue rebadgée pour Star Wars. A confirmer.

Les petits câbles bien connus, on revient dessus plus bas.

Le réacteur. Toujours ce bleu typique des accessoires Steve Austin.

Les stickers sont tous neufs, là aussi, on revient dessus à la fin.

Ce truc peut aussi être une voiture volante.

Intéressons-nous aux commandes.

Pour ça, on retire la vitre.

Le tableau de bord est fonctionnel.

Sur le côté gauche, il y a une molette permettant de faire défiler quelques vignettes, comme dans la mallette d'Oscar Goldman. La manette de droite aussi s'active et fait défiler d'autres stickers de couleurs..

Les classiques câbles noirs de la gamme Six Million Dollar Man, si Steve veut se recharger vite fait,  et déjà vus sur le bloc de régénération et le poste de commande.

Les deux boutons rouges permettent d'éjecter les pods bleus. Il y a une vilaine trace de brûlure de cigarette, je me disais que son ancien proprio était, comme moi, un adepte des scarifications de ses jouets étant gosse. Mais en fait, j'ai vu une autre BMV avec la même marque. Je pige pas bien. Etait-ce vendu ainsi?

Le système d'éjection fonctionne parfaitement.

Ces pods sont des réservoirs de carburants supplémentaires, comme pour les avions. Une fois vidés pour atteindre la vitesse maxi, on les dégage. Notez qu'ils s'ouvrent.

Vous pouvez les mettre de l'autre côté si ça vous chante.

Le siège dorsal est amovible. Notez les trous pour mettre vos doigts dedans afin de le retirer et aussi pour le bouton dorsal de Steve.

Derrière le siège, un emplacement qui sert de coffre et une petite caisse noire.

"Uranium appauvri". L'avantage d'avoir poussé en lisant les conneries radio-actives de Stan Lee, c'est qu'on est incollable ensuite sur tout ce qui touche à l'atome, le nucléaire etc.

Ça fait combien de kilos mmh?

On l'ouvre en faisant glisser le couvercle, ne tirez surtout pas dessus. Evidemment, elle est vide et était vendue ainsi mais vu ce qu'elle devait contenir, j'avais envie d'y mettre quelque chose dedans. Il suffisait d'avoir une idée.

Elle est venue lors de la visite d'un Cultura lors de nos dernières vacances, il y avait tout un paquet de pierres et autres minéraux à vendre, souvent soldés. J'ai jeté mon dévolu sur ceci.

Le problème, c'est que j'ai oublié le nom de cette pierre. Une tourmaline? Je sais plus. Si des gemmologues veulent sortir leur science, ils sont les bienvenus. En tout cas, pour faire un "isotope d'uranium radio-actif" (le genre de truc qui ne veut rien dire mais qui en jettera toujours!), c'est plutôt pas mal

Les ailes se détachent évidemment.

Détail d'une de ces ailes intérieures.

Mon avis sur cette voiture est curieux. Je ne la considère pas du tout comme une voiture volante mais il lui faut ses ailes quand même sinon ça fait "dragster" et c'est pas crédible pour Steve. Donc, roulante uniquement mais avec des ailes quand même...

Détail d'une roue.

Zoomons sur l'intérieur de la bagnole. Les trucs bleus semblent être du plastique fondu. Je pense que cette voiture n'a pas été à la noce avec son ancien proprio.

Un truc éclatant. Quand vous faites rouler la BMV, on entend un "tiktiktiktiktiktik..." Vous pouvez l'écouter dans la pub d'époque pour ce jouet ici. Et il est produit on ne peut plus archaïquement, voyez. Une roue dentée et un bout de plastique dessus. Ça rappelle de suite ce que tous les gosses ont fait avec leur vélo, à savoir coincer une carte à jouer dans les rayons de la roue pour imiter le bruit d'une moto.

Un autre truc. Tirez la manette bleue...

...une trappe sur le côté s'ouvre d'un coup dévoilant un treuil, le système fonctionne encore parfaitement.

En mettant le doigt dans le trou de la "lame" blanche, puis en la tournant, vous rembobinez le fil.

Récupération de l'isotope de la mort. Ce treuil est vraiment cool.

Bon, essayage avec la figurine. Steve sort de chez le concessionnaire, il est content, il va rentrer chez lui dans sa nouvelle caisse (d'occasion).

Pour l'installer dedans, il faut tout d'abord virer le tableau de bord.

Calez Steve dans son siège, en prenant bien soin de lever un peu ses bras.

Remettez le tableau de bord.

Posez la vitre, et voilà!

Prêt pour atteindre le mur du son.

Et se crasher la gueule une nouvelle fois afin de lui greffer un autre bras bionique...

J'ai reçu cette voiture quasiment nue, sans les stickers. On sait que c'est le genre de truc qui vieillit très mal. Sachant que des auto-collants en repro existaient pour cette tire, j'en avais commandé une planche. Elle est arrivée un peu avant la réception de la voiture. Le soir même, je m'y collais (aha!).

La planche et les instructions de collage.

On commence par le tableau de bord.

Au boulot!

Rien n'est prédécoupé, il faut donc jouer du ciseau.

Les ailes.

La bande est coupée en deux, il faut bien la joindre mais je suis assez peu doué pour ça. Pas grave.

L'autre côté. Ces couleurs me rappellent les Harlem Globetrotters...

Un truc marrant, un drapeau ricain pour un coté...

...mais l'autre, c'est à l'envers. J'ai cru à une couille de la planche repro mais pas du tout, l'original était également comme ça.

Pas évident de placer le "RELEASE".

Au cas où l'on ne saurait pas...

Ça vaut toutes les cartes grises...

Sa plaque d'immatriculation...

Seule la caisse d'uranium comportait encore ses stickers d'origine mais ils étaient dans un sale état, la colle était remontée. Un effet des radiations sans doute...

Alors on vire et on met les nouveaux. Etanchéité maximale!

Pour le même prix, j'avais la boîte. Je pige pas bien ce fond rose, alors que pour Jaimie, c'est bleu...

Sans les ailes, c'est pas fameux... On dirait une voiture pour handicapé...

Direction l'espace! Avec une cabine ouverte à tout vent, aha! Trop fort Steve! Une bagnole qui a su me charmer et que je trouve désormais un indispensable de la collection, même si la caser quelque part pour l'exposer est un enfer...

Addendum : 

C'est le ouikène et Steve bricole sa voiture. Il ajoute enfin le pare-choc bleu qui lui manquait tant et qu'il a trouvé dans une casse auto pas loin de chez lui. Steve est heureux, sa voiture est enfin complète. Ce soir, il va sortir en ville pour frimer.

2 commentaires:

  1. Si on enleve les roues elle ressemble un peu au" lifting body" avec lequel Steve se crashe dans le générique.J'aurais donné cher pour avoir ce truc étant gamin...Mon "Steve " avait du se contenter d'un buggy en plastic.

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails