lundi 13 août 2012

ROCKY SERIE 1 - ROCKY BALBOA + APOLLO CREED PREFIGHT ET BATTLE DAMAGE FIGURINES 18CM - NECA



Rocky fait partie de ces films qui n’auraient jamais dû avoir de suite mais après un tel succès, il est difficile de résister à de gros chèques dont les zéros s’accumulent de film en film alors que le scénario, lui, se raccourcit comme une peau de chagrin. Les suites de Rocky ont ruiné le premier, qui était brillant, un vrai bon film et c’est d’autant plus incroyable quand on sait que c’est Stallone lui-même qui écrivit le scénario. Hélas, les gens le mettent désormais dans le même panier que les autres. Il s’est passé la même chose avec Rambo. C’est dommage.
Rocky était un film sur des losers. De petites gens, habitant les bas fonds, les prolos, la basse classe. Quand il ne se passait rien dans sa vie, on pouvait s’estimer heureux. On voit ce boxeur amateur, quasiment en fin de carrière, qui n’a pas fait grand-chose de sa vie pour l’instant et semble bien parti pour la terminer dans la cloche, jouant les encaisseurs pour un usurier afin d’arrondir les fins de mois bien qu'il déteste ça. Il aime une nana coincée dont le frère est un de ses potes, un autre minable aussi mais en plus sournois. C’est son horizon de vie.
Un jour, parce que même les losers peuvent gagner au Loto, on lui offre la chance d’aller au titre en combattant le champion du monde des poids lourds. Son adversaire n’y voit qu’un coup de pub pour sa pomme et se dit qu’un ringard de 3e zone ne pourra jamais tenir le choc face à un ténor comme lui. Mais on a déjà vu en foot des joueurs de divisions d’honneur foutre des raclées carabinées à des équipes mondialement connues.
Après un match de 15 rounds éprouvants, et malgré un Apollo Creed repassé, Rocky perd le match, aux points, restant un loser mais un loser digne. C’était authentique. C’est pour ça que ça a marché. Et pour une fois, le « gros méchant riche » était un Black. On était encore dans un contexte lourd aux USA, avec des afro-américains qui s’étaient radicalisés, les Black Panthers, les ghettos et tout ce cirque. Le film en est très imprégné. En plus de devenir un film culte, Rocky est également le témoignage d’une époque.

Ces figurines m’ont tapé dans l’œil de suite, pour tout ce qu’elles me rappelaient rapport au film, et puis elles semblaient de bonne qualité et surtout, étaient peu chères. Mais j’ai un peu tardé pour les acquérir. Autant dégotter les trois premières fut facile, autant trouver celle sur Apollo en version amochée fut plus que compliqué. Elle n’était plus dispo en France, ou alors à des prix indécents. Ça démarrait à 25€ pièce et ça pouvait aller jusqu’à 29€ sans les frais d’envoi. Faut pas déconner, c’est que du Neca ! J’ai dû me risquer à la commander dans une boutique de VPC que je ne connaissais pas du tout, une boutique allemande. Bon, j’aime bien l’Allemagne, et surtout les Allemandes… Alors, confiance.
Je m’inscris chez eux, je commande, je paie, et après, plus rien ! Juste un reçu de Paypal. Sur le site marchand, sans doute à cause d’un bug, ma commande était invisible dans mon compte. Impossible de suivre son évolution ni même de savoir si elle avait été bien validée. Inquiétude. Je me suis demandé si ce site n’était pas un paravent cachant une gigantesque tirelire.
Une semaine après, toujours rien. Je tente de prendre contact avec la boutique. Le mail me revient dans la gueule ! Houlalala ! Ça sent très mauvais là ! Je regarde ce mail, il est mal orthographié sur le site (coquille dans le nom de domaine). Ça ne risquait pas de marcher. C’est pas très malin ni professionnel ça. Je corrige manuellement et je renvoie. Ça passe. Faut tout faire soi-même ! Mais ça ne me rassure pas plus.
Trois jours plus tard, une réponse ! Une sorte de Greta m’apprend, dans un français assez rigide, que ma commande a été expédiée hier et qu’elle devrait arriver prochainement. Ah bon. Bon. Ben, y’a qu’à attendre. Encore et toujours.
Le ouikène passe. Lundi aussi. Toujours rien. Mardi matin, je sors de chez moi, et au moment où je vais ouvrir ma boîte aux lettres, comme toujours lorsque j’attends quelque chose, j’espère y trouver un avis de passage sous forme de papillon de papier de mon gardien m’annonçant un colis. Vous savez, c’est comme le chat de Schrödinger. On ne sait pas ce qu’il y a dans la boîte et donc, il peut tout y avoir. Un papillon, pas de papillon, un chat crevé… Peut-être qu’en le voulant très fort, le papillon sera là ? J’ai voulu gagner au Loto de cette façon et ça n’a jamais marché. Essayons quand même. « JE VEUX LE PAPILLON ! » J’ouvre la bal, il est là ! Putain, j’ai des pouvoirs ! Je me saisis du papier, ferme la bal puis je recommence. « JE VEUX 10 000 EUROS EN PETITES COUPURES ! » J’ouvre la bal. Rien. J’ai pas de pouvoirs, c’était juste un hasard…
En partant, je croise mon gardien, il me dit qu’il a un colis pour moi, je lui réponds que je suis au courant grâce à mes pouvoirs. Il me regarde bizarrement. Il me propose de me le filer de suite. « Plus tard, là je dois y aller, ma planète a besoin de moi ! » Il me regarde encore plus bizarrement. Qu’est-ce qu’il ne faut pas raconter pour avoir la paix le jour de la fête des voisins quand même…
De retour quelques heures plus tard, je passe à sa loge, récupère mon colis et m’en vais ouvrir cette boîte from Germany. Sous mon nom et adresse, il y a marqué « Frankreich ». Ça jette ! Ça me rappelle les années 40 et l'Occupation... Et comme on ne se débarrasse pas de sa parano comme ça, je me mets à penser que je vais me fader un Apollo Creed en version « prefight », que j’ai déjà. J’ouvre, une sale gueule boursouflée, c’est normal, ouf ! German power !

ROCKY BALBOA PREFIGHT

Première figurine, Rocky "prefight", avant le combat donc.

Tout frais et rose.

Bons détails et plastique plein.

17cm de haut.

Le visage, y'a de ça mais c'est pas ça non plus. Disons que les yeux, ça va mais pas la bouche.

Tout le "costume" du premier Rocky est bien là.

Cette "cassure" au niveau de la taille pour faire l'articulation du torse est franchement laide.

Pour le reste, articulations minimum.

On le retrouve assez bien là.

Bon, Rocky est gaucher mais ça lui arrive aussi de mettre des droites...

Pas beaucoup de poils...

Protection.

Champion du monde!

Une figurine qu'on pourrait trouver fade mais bon, si vous en achetez une, vous voudrez avoir le lot complet, vous savez comment c'est...


ROCKY BALBOA BATTLE DAMAGE

La version "battle damage", après une bonne dizaine de rounds donc...

Même figurine que la précédente évidemment.

Seule la tête change et les traces de sang en plus.

17cm de haut aussi.

Par rapport au visage en "prefight", la version "battle damage" est très ressemblante. On nous a ressorti le Rocky en bouillie de la fin du combat.

Même figurine que l'autre, je vous l'ai déjà dit!

Même dans le dos il a du sang...

Bon équilibre.

Ça commence à faire mal là...

- 1, 2, 3, 4...

- Ch'uis fatigué...

- Allez, amène-toi!

Vous aurez vraiment eu tous les éclairages possibles...

A l'arrivée.

Comme je vous ai raconté plus haut, j'ai reçu les trois premières ensemble et la dernière, plus tard.

Intéressons-nous juste à Rocky pour cette partie.

Verso. Ils nous préparent pour les figurines suivantes.

Ouverture. Les figurines Neca dégagent une bonne petite odeur de colle chimique quand on les sort de leur boîte.

Les fils de fer sont peu résistants comparés à ceux des figurines Marvel Select.

Avant-après. Entre les deux, quelques 500 coups de poings...


APOLLO CREED PREFIGHT

Passons à Apollo Creed, joué par Carl Weathers et qui est toujours en forme malgré le temps qui passe.

Un peu plus de 17,5cm de haut, légèrement plus grand que Rocky.

Ce n'est pas la même figurine que Rocky dont ils auraient simplement changé la couleur des granulés de plastique dans la matrice, c'est bel et bien une autre figurine.

Je la trouve bien plus réussie que Rocky.

La ressemblance est bien là. Les articulations aux épaules peuvent être moches quand les bras sont baissés comme on le voit là. Il y a la même chose avec Rocky.

Le fameux short ricain et les pompons sur les godasses.

Encore cette "cassure" au niveau de la taille...

Un drapeau sur pattes...

Fight!

Ton arrogance te perdra Apollo...

Bonnes articulations pour les bras mais pas top pour les jambes, comme pour Rocky d'ailleurs. N'espérez pas leur faire faire un grand écart, le short leur en empêche.

Oncle Ben's présente...

- L'hôpital? Par là!


APOLLO CREED BATTLE DAMAGE

La version amochée d'Apollo, sans doute la meilleure figurine des quatre.

Même figurine que la précédente, il n'y a que la tête qui change. On ne voit même pas de traces de sang sur le corps. Du rouge sur du noir remarquez...

Pour ces quatre figurines, on se retrouve donc à acheter deux fois la même ou presque...

Elle m'a donné du mal cette figurine...

Ça commence à piquer...

Une dizaine de rounds après, les chaussettes sont toujours aussi remontées...

Cherchez pas le sang.

Ils avaient du goût dans les années 70...

- Argh, cette lumière...

Champion du monde (lui aussi) !

Très bons détails avec ces poils sur le corps.

- Ça fait mal seulement quand je ris!

Arrivée de cette figurine from Germany!

Pas de mauvaise surprise, et dessous, pour amortir, de la propagande allemande avec des catalogues sur la boutique. Tout en chleuh! Ils sont allés rejoindre la pile dans mes toilettes comme vous savez.

Tu m'auras fait courir toi...

Je n'avais pas ouvert la version "prefight", attendant la "battle damage" pour le faire. Psycho-rigide hein...

Verso. Rien de neuf.

Ouverture et bonne petite odeur encore une fois.

On sort la pince.

Clac!

On se sent déjà plus libre.

Même chose pour l'autre.

- Gnnnhh... J'ai besoin de vacances!

Là aussi, "avant-après"... Bon, avec ces quatre figurines, il m'est apparu de suite que, si je ne refaisais pas le combat entre Rocky et Apollo, il manquerait cruellement quelque chose. C'est d'ailleurs pour ça que cette review est venue à pied. Flasher les figurines fut assez rapide mais le combat, pfffff... Quelle flemme! En me bottant le cul, j'ai fini par le faire, ce fut même plutôt amusant. Je prenais les photos presque au hasard et des idées idiotes me venaient. Voici donc le remake de Rocky, premier du nom:

ROCKY LE FILM EN PHOTOS

Le fantôme de Thierry Roland : - Et bien bonsoir mesdames et messieurs, nous sommes en direct du stade Racine de Clichy pour vous commenter le match de boxe du siècle entre deux légendes des poids-lourds, bien que pas françaises. A gauche, nous voyons l'italo-métèque Rocky Balboa, un ringard de 3e zone en boxe et sans doute un peu voleur comme tous les gens de sa race...
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Le fantôme de Thierry Roland : Aaaaah mais je n'invente rien mon p'tit Jean Mimi, tout le monde sait qu'il ne faut rien laisser traîner avec eux! Et à droite, le tout charbonné, le négro de service...
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Le fantôme de Thierry Roland : Aaaaah mais je n'invente rien mon p'tit Jean Mimi, tout le monde sait que ces gens-là, au demeurant charmants car ce sont de grands enfants, ne sont pas comme nous. Donc, le mec pas comme nous, c'est Apollo Creed, champion du monde des poids lourds! Le combat va commencer, les deux adversaires sont face à face, ils se tapent dans les gants avant de se taper sur la gueule!

Le fantôme de Thierry Roland : - Le premier round est présenté par Wonder Woman et on peut le dire mesdames, et surtout messieurs, elle est bonne la salope!
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Le fantôme de Thierry Roland : - Aaaaah mais je n'invente rien mon p'tit Jeanmi. Et nos deux boxeurs l'ont bien compris vu comment ils la matent! Vous savez très bien que lorsqu'elle n'est pas sur son lieu de travail, à savoir la cuisine, à faire des sandwiches, la femme se doit d'être parfaite pour plaire ou faire honneur aux hommes! Elle ne sert qu'à ça dans une bonne société normalement!
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!

Le fantôme de Thierry Roland : - Le premier round démarre! Vous, je sais pas, mais moi je parie sur le bamboula!
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!

Apollo : - Bon, on va faire rapide ok? Y'a KFC qui ferme dans 10mn et je ne tiens pas à louper leur menu de poulet pané. Alors tiens!
Rocky : - Urgllh!

Apollo : - Et tiens!
Rocky : - Bleuargh! Tu oses frapper dans ma dignité??
Apollo : - C'est comme ça que tu appelles ton foie maintenant? Allez, le coup de grâce!

Apollo : - SHORYUKEN !
Le fantôme de Thierry Roland : - Oh c'est magnifique! Bien qu'il soit un peu bébête comme tous les Noirs, Apollo a pu apprendre la technique du Shoryuken et l'applique sur ce sale bouffeur de spaghettis de Rocky au moment même où la cloche sonne! C'est déjà la fin du premier round et je suis bien parti pour remporter mon pari je crois! Mais attendez, quelqu'un vient d'entrer sur le ring!  A NEW CHALLENGER APPEARS!!

Le fantôme de Thierry Roland : - Oh c'est incroyable! Pendant que Rocky retombe comme une grosse merde ritale, Ryu de Street Fighter II pénètre sur le ring! Mais que vient faire ici ce niakoué? Il s'approche d'Apollo!

Ryu : - Eh, moi seul a l'exclusivité du Shoryuken! Ok? Moi et Ken aussi, parce qu'on a un arrangement. Mais à part nous deux, personne n'a le droit d'utiliser le Shoryuken! D'accord? Personne! La prochaine fois, je ne serai pas aussi cool! Tu as utilisé ton carton jaune, ne m'oblige pas à te filer le rouge.

Ryu : - Au revoir!

Apollo : - Putain!

Le fantôme de Thierry Roland : - C'est la pause, Rocky reprend des forces dans son coin et demande des conseils à son entraîneur. Et il en a bien besoin!
Rocky : - Mickey, quessifautkeujfé? En un round, il m'a déjà éclaté la gueule!
Mickey : - Il faut que tu boxes en droitier, y'a que ça qui puisse le surprendre!
Rocky : - C'est pas dans le second Rocky ça plutôt?
Mickey : - Ah oui peut-être, y'en a tellement eu que je me perds parfois... Enfin démerde-toi!


Le fantôme de Thierry Roland : - Et revoilà Wonder Woman qui nous présente le second round et elle semble faire de plus en plus d'effet à Apollo. Il faut qu'il fasse attention car la sienne risque de sortir de son short! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN! HINHIN!
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Le fantôme de Thierry Roland : Aaaaah mais je n'invente rien mon p'tit Jean Mimi, tout le monde sait que les crépus en ont une grosse! C'est la seule chose qu'ils ont pour eux d'ailleurs! Ils sont paresseux et stupides mais ils ont une grosse bite!
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!

Le fantôme de Thierry Roland : - Le combat reprend de plus belle et on sent qu'Apollo veut en finir!
Rocky : - Non pas sur la tête monsieur l'agent svp!

Le fantôme de Thierry Roland : - Oh, un direct fulgurant dans la face de Rocky! Là, je sens qu'on va avoir un italien de moins dans notre pays ce soir et c'est pas un mal!
Rocky : - Ourgllah! Je crois que j'ai le nez bouché!

Le fantôme de Thierry Roland : - Rocky est à terre mais c'est normal pour un italien! Quant à Apollo, il danse autour de son adversaire, et on le sait tous, ces gens-là ont le sens du rythme...
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Le fantôme de Thierry Roland : Aaaaah mais je n'invente rien mon p'tit Jean Mimi, tout le monde sait qu'ils sont de grands danseurs, et c'est normal puisqu'ils passent leur temps à ça plutôt que de travailler!
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!

Rocky : - Beuuuh... J'aurais jamais dû arrêter mes études... Mais, j'entends une voix dans ma tête! Est-ce le signe que j'ai pris trop de coups comme Mohamed Ali?
Athéna : - Seiya, tu m'entends, c'est moi, Saori! Ne te laisse pas abattre! Le chevalier du poney est très fort et ton armure en porcelaine est brisée, tout comme tes côtes, tes jambes, tes bras, ton crâne et ta colonne vertébrale. Tu es tétraplégique désormais mais tu peux réussir à le vaincre! Il faut que tu brûles ton cosmos et que tu accèdes au 16754eme sens!
Rocky : - Vous vous êtes trompée de numéro madame! Mais votre voix me fait du bien et je me sens regonflé à bloc!

Le fantôme de Thierry Roland : - Oh, c'est incroyable! Rocky est debout! Je n'ai jamais vu un étranger être aussi en forme, à part pour aller chercher des allocs à la CAF!
Jean-Michel Larqué : - Houlala, doucement Thierry quand même!
Rocky : - Eh toi, le combat n'est pas encore terminé! Je vais te montrer une technique de boxe que tu n'as jamais vu!
Apollo : - Gnnh?

Rocky : - PAR LES METEORES DE PEGASE!

Rocky : - Tiens, et tiens, et re-tiens!
Apollo : - Glourtsch! Ton dialogue me rappelle un film de boules du cul que j'avais beaucoup aimé!

Rocky : - Et un petit crochet dans ta dignité!
Apollo : - Blourrgh! Il va vraiment falloir que tu prennes des cours d'anatomie!

Rocky : - Et le coup de grâce : SHORYUKEN!

Ryu : - Je croyais avoir été clair tout à l'heure avec ton copain! Il n'y a que moi qui a le droit d'utiliser le Shoryuken. Et aussi Ken, parce qu'on a un arrangement. Mais à part nous deux, personne d'autre n'a le droit de le faire. Ok? Toi aussi tu as utilisé ton carton jaune! Ne me force pas à te filer le rouge!

Ryu : - Au revoir!

Rocky : - Putain!

Rocky : - Bon bref, t'en veux encore toi ou t'as ton compte?

Apollo : - Vu la gueule qu'on se paye tous les deux, mieux vaut arrêter les dégâts! Match nul?
Rocky : - Allez, match nul! On va se boire un coup? A force de te regarder, j'ai envie d'un Candy Up!

ROOOOCKYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY !!!
Apollo : - Qu'est-ce que c'est que cette voix horrible??
Rocky : - Oh non, pas elle!

Adrienne : - Rocky, c'est moi Adrienne!

Adrienne : - Tu as boxé comme un homme, je t'ai attendu dans les toilettes comme prévu mais comme j'ai fait plusieurs fois pipi et même mon popo, j'ai plus rien à faire! On rentre à la maison? Je te ferai cuire ta viande et on fera l'amour après? C'est drôle, je n'ai plus rien contre le sexe depuis que ça m'est arrivée!

Rocky : - J'te jure que j'étais bourré le soir où c'est arrivé et que, depuis, elle ne me lâche plus!
Apollo : - Ne t'approche pas de moi!


Note aux hébétés : les propos racistes ci-dessus sont inspirés des Guignols de l'Info sur le duo Roland/Larqué des années 90 et ne reflètent absolument pas l'opinion de l'auteur. Non je dis ça simplement pour avoir à éviter de lire des commentaires indignés et menaçants de cons toujours prêts à voler au secours de gens qui ne leur ont rien demandé et n'ayant pas le bagage culturel suffisant pour piger la référence. Vu que ça m'est déjà arrivé dans le passé, je préfère prévenir désormais. Merci.

Retrouvez les reviews sur la figurine de Ryu ici et celle de Ukyô .

5 commentaires:

  1. Eux-mêmes inspirés des blagues et commentaires parfois douteux du Monsieur qui, tout mort qu'il soit était tout de même un sacré misogyne et limite un raciste. Ceci étant dit, c'est tout de même malheureux de devoir lire des précisions pareilles. Même un type qui se veut irrévérencieux et franc du collier donne dans le politiquement correct quand on en arrive aux blagues liées aux soi-disant "races". Heureusement qu'il n'y a pas de blagues sur les juifs, ouf !
    Rocky est en effet, comme le premier Rambo, un bon voire un grand film. Stallone, sans doute inspiré par sa propre expérience de la vie (à ce moment-là : celle d'un loser) a pondu une très belle histoire, simple mais pas si naïve, qui parle de courage, de respect, pas pour la patrie, le bon dieu ou la gloire, mais pour soi. Aller au bout quand on n'a plus rien à gagner ni à perdre, pour se prouver et prouver au monde entier que rien ne peut nous briser, qu'on n'est pas un tocard. Je suis cependant moins dur que vous sur ses suites. Rocky 2 ? Pas terrible mais nécessaire pour la success story à l'américaine. C'est vrai commence la trahison du mythe Rocky, mais dans le trois le thème de la rage de vaincre revient, contre un Mister T incarnation d'un Muhammad Ali pas nommé mais très reconnaissable. Un bon film. Le 4 ? Quel 4 ? Le cinquième opus ... Malgré des thèmes intéressants, pas très bon. Et le 6 finalement ! Rocky Balboa ! Celui-là par contre j'ai adoré.
    Pas mal les figurines mais les articulations sont vraiment bizarres. C'est du plastique genre Marvel Select ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Eux-mêmes inspirés des blagues et commentaires parfois douteux du Monsieur qui, tout mort qu'il soit était tout de même un sacré misogyne et limite un raciste.
      Le choix n'était pas innocent. Il n'avait pas dérapé qu'une seule fois lui, mais des dizaines.

      > Ceci étant dit, c'est tout de même malheureux de devoir lire des précisions pareilles.
      Voilà 15 jours, sur un forum, on m'a conseillé de mettre des smileys derrière mes propos ironiques parce que soi-disant, "tout le monde ne comprenait pas". Ce à quoi je leur ai répondu d'éviter de lire Desproges par exemple car il n'y a aucun smiley dans ses textes. Puis je me suis déconnecté pour ne jamais revenir. Je ne fréquente pas des forums de crétins, surtout quand ils sont nuls question audimat... :D

      > Je suis cependant moins dur que vous sur ses suites. Rocky 2 ? Pas terrible mais nécessaire pour la success story à l'américaine.
      C'est un mélo le 2.

      > C'est vrai commence la trahison du mythe Rocky, mais dans le trois le thème de la rage de vaincre revient, contre un Mister T incarnation d'un Muhammad Ali pas nommé mais très reconnaissable. Un bon film.
      Malgré un combat final over bidon... Ils ne se touchent même pas.

      > Le 4 ? Quel 4 ?
      Aha! On reviendra dessus à la rentrée. ;)

      > Le cinquième opus ... Malgré des thèmes intéressants, pas très bon.
      Quasiment un téléfilm ce truc...

      > Et le 6 finalement ! Rocky Balboa ! Celui-là par contre j'ai adoré.
      Moi il m'a gonflé.

      > Pas mal les figurines mais les articulations sont vraiment bizarres. C'est du plastique genre Marvel Select ?
      Plastique classique pour ce genre de jouet. Les articulations peuvent paraître curieuses suivant certaines photos mais une fois en main, ça va.

      Supprimer
    2. "Les forums de crétins"... pléonasme...

      Supprimer
    3. Bof, ça dépend lesquels même s'il y a du vrai quand même. Un forum qui a du succès devient une communauté puis rapidement un ghetto. De petits clans se forment, des modos se prenant pour Dieu font régner la terreur, ça se termine toujours en baston etc. Je vois un forum comme un lieu utile et pratique. C'est idéal pour y faire sa pub et trouver des infos mais sinon... Pour beaucoup, les membres remplacent les amis qu'ils n'ont pas dans la vie réelle. C'est assez pathétique.

      Supprimer
    4. En fait c'était surtout pour faire un bon mot ... Je ne suis pas vraiment de cet avis, ni même du tien ... Enfin en partie ! En fait le pb est le mode de communication : internet est une plaie pour les débats ! Pas vu/pas pris : le sentiment d'impunité donne une impression de liberté et même de pouvoir à des gens même par ailleurs tout à fait normaux et sympas. Dans le "réel" si je te dis que "les bamboulas ont une grosse bite" le sourire aux lèvres, pour peu qu'on se connaisse un peu qui plus est, tu peux deviner que c'est du second degré, pas fin mais bref. Si je te dis "les étrangers prennent notre travail", on va ptê avoir un débat, plus ou moins houleux, mais il y aura toujours de la retenue ... Il faudra vraiment que ça dégénère pour en arriver aux insultes ou aux mains.
      Pas sur le weeeeeb. Sur le weeeeeeeb je peux dire (dans la limite des règles internes du lieu d'expression, qui a besoin de se couvrir et ça je peux le comprendre) "dehors les bougnoules" à satiété, croyant (à tort) que je suis intouchable (les adresses IP ça se retrouve et on peut tout à fait être poursuivi pour de tels propos mais ça les gens ne le savent pas tjs, d'ailleurs je m'empresse de préciser que j'exemplifie, ce n'est absolument pas ma pensée ni un propos injurieux !). Et au delà de ça, sur tout sujet, la critique, la moquerie et la rhétorique creuse sont de mise. Rares ceux qui vont reculer ou reconnaitre leur tort, déjà parce que c'est en place "publique" et que c'est un peu perdre la face, ensuite parce que c'est sans conséquences et sans enjeu alors autant y aller à fond dans la mauvaise foi ... "Pathétique" ça l'est mais je ne connais que peu de personnes qui ne se sont pas laissées prendre au piège au moins une fois sur un forum de discussion, moi le premier, à entrer dans des échanges stériles dont je savais qu'ils ne menaient à rien !

      Supprimer

Related Posts with Thumbnails