dimanche 13 septembre 2015

RETOUR DE BROCANTE

On a beau être dans un pays étranger, on peut quand même trouver des ersatz de brocantes et autres boutiques vendant de l'occasion sur tout et n'importe quoi. Et même en français! La preuve.

Le second album de Yazoo, nettement moins bon que le premier, le journal des 20 ans de prison d'Albert Speer à Spandau et une édition de 1933 de Sans Famille. Cela faisait des années que je ne l'avais pas relu. Mais passons au gros morceau de cette photo. Le disque bizarre que vous voyez à gauche n'a pas été déniché à l'étranger mais dans une brocante française quelques jours avant que nous partions. Quand vous vous retrouvez devant une pochette aussi monstrueusement hideuse, que l'on vous promet dessus du Goldorak, Albator, Maya etc. que vous voyez que ça date de 1980, et que tout cela est vendu une poignée de centimes, vous le prenez évidemment. Le dos de la pochette égrène une litanie des génériques d'époque, juste des extraits. On se dit que c'est toujours bon à prendre. Hélas, ce ne sont pas des extraits originaux, mais des trucs refaits avec les moyens du bord par d'illustres inconnus, les "Télédingos", qui sont surtout des gosses façon "petits chanteurs à la croix de bois". C'est bien simple, à son écoute, je me suis cru dans un camp de scouts autour d'un feu avec le moniteur jouant d'une guitare à deux cordes... Le tout est entrecoupé de chansons et d'histoires incompréhensibles à base d'espace, de vaisseaux et de princesses. Il y a même le générique du CNDP qui me fascinait, et me faisait en même temps flipper, quand j'étais tout gosse. Qu'est-ce que ça vient foutre là-dedans? Ce disque, c'est quelque chose! On s'est regardé avec la Rouquine en l'écoutant. Les visages étaient graves et le silence de mise. On se demandait si nous n'étions pas tombés dans une faille spatio-temporelle! Des lignes et des lignes ne sauront jamais retranscrire ce disque, le mieux est de l'écouter et, par chance, il est dispo sur YouTube! Cliquez ici pour la face A et pour la face B. On attend vos commentaires.

A Secret Wish de Propaganda, un monument de la new wave, et une compile de Sandra, parce que j'ai toujours été faible avec elle. Pour les bouquins, il est amusant de se trouver dans une librairie d'occasion à l'étranger et d'y trouver des livres français. Les ramener en France est comme boucler une boucle.

Les deux meilleurs albums de The Human League à mon sens et d'autres bouquins, trouvés dans la même librairie que ceux du dessus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails