lundi 21 novembre 2016

RANMA 1/2 S.H.FIGUARTS SHAMPOO ACTION FIGURINE - BANDAI

Il est toujours amusant de voir à quel point Shampoo est appréciée des fans nippons de Ranma 1/2. En quoi cela est-il étonnant? Tout simplement du fait du racisme japonais sur les Chinois bien sûr! Pourtant, sans eux, ils mangeraient avec leurs doigts et ne sauraient pas écrire...
J'avais beaucoup apprécié la première Figuarts sur Ranma chan. Et même si Shampoo ne m'a jamais fait grand-chose, j'avais tout de même envie de l'avoir.

Shampoo est une amazone chinoise experte en arts martiaux. Elle était la championne de son bled. Lors d'un voyage en Chine, Ranma chan arriva dans son village et la défit en un seul coup. Dans ces tribus, l'honneur fait tout et Shampoo lui donna "le baiser de la mort", ce qui voulait dire qu'elle la poursuivrait jusqu'à la mort de l'une d'elles. De retour au Japon, Ranma comprit très vite que Shampoo l'avait suivi et, après maintes rencontres plutôt musclées, la petite chinoise aux cheveux violets comprit que son ennemie jurée était en fait un homme et cela changeait tout. Au lieu de tuer celle qui l'avait vaincue, Shampoo devait désormais épouser son vainqueur. Cela ne changea pas grand-chose pour Ranma qui continue d'être poursuivi pas cette folle furieuse mais pour une autre raison désormais.

Un tuteur est indispensable pour cette figurine. On va voir ça plus bas.

13 cm de haut.

41 grammes.

Un visage très réussi.

La tenue respecte le personnage, celle d'une serveuse de nouilles chinoises.

Je disais donc qu'un tuteur est indispensable pour cette figurine à cause de sa tête, et en particulier de ses cheveux qui sont bien trop lourds pour elle. C'est un simili caoutchouc, donc, dense. La figurine tient mal sans tuteur à cause de ça. Dommage.

Articulations à boules et plan en contre-plongée pour mes japonais tarés.

Les différents accessoires. Une boîte de livraison, un bol de nouilles (ramen), trois visages et des mains.

Naturellement, la figurine est articulée.

Mais sans le tuteur, point d'espoir de poses sympas. Quand on voit ce que j'ai pu faire avec la figurine de Ranma chan sans son tuteur, ça déçoit ici.

La figurine est gracieuse et mignonne tout de même.

Ce tuteur gâche tout...

La boîte de livraison s'ouvre pour y mettre le bol dedans.

La preuve. Bon, un peu de japonais maintenant. Sur le couvercle, on lit: "neko hanten", ce qui veut dire "le restaurant du chat". On note que le kanji du resto est surtout utilisé pour montrer que l'établissement servira quelque chose de chinois. Mais Rumiko Takahashi, la créatrice de Ranma, a toujours aimé faire des jeux de mots dans ses mangas et "neko hanten" veut aussi dire "le chat changeant" et cela va parfaitement avec Shampoo, comme nous allons le voir.

Un petit tour chez le visagiste. Pour cela, on retire la tête.

On vire la frange pour changer le visage.

Et voilà une serveuse de ramen heureuse!

En vo, en bonne immigrée qu'elle est, Shampoo parle un japonais de "petit nègre" dans le style "moi tuer toi".

Shampoo livrait ses bols de nouilles le plus souvent en vélo, et en écrasant tout ce qu'elle voyait devant elle... C'est une sauvage ne l'oublions pas. Dans le même style, elle est assez peu pudique.

En mettant l'autre visage et les mains jointes, on rejoue la scène où elle attend que Ranma l'embrasse.

ZZZZZZZZZZZ....

Un petit chat mauve est livré dans la boîte, c'est Shampoo. Et oui, comme Ranma, elle est tombée dans une des mares maudites de Jyusenkyo et désormais, à la moindre douche froide, elle devient ce chat.

Idée de la taille du greffier.

J'ai ressorti Ranma chan.

Ça permet de faire un diorama. Et oui, Ranma a peur des chats...

A l'arrivée.

Elle est venue à pied par la Chine...

Ouverture.

Le socle, au dos.

On a de quoi faire.

La notice.

Bien emballée.

Elle va pas avoir froid...

Il faut presque la démonter pour enlever les sachets.

C'est coincé dedans...

Tige pour la tête, très cheap...

Tête trop lourde, pour la faire tenir debout sans tuteur, il faut lui donner une position comme si elle avait un épi de maïs quelque part...

Touche pas au ramen sale bête!

Socle personnalisé.

Une figurine sympathique même si je préfère 1000 fois Ranma chan. Bandai continue ses sorties sur la série Ranma. J'ai loupé Ranma kun, la version garçon. Je ne sais pas si je vais continuer de toute façon puisque Akane sera la suivante et je la déteste. Ryôga est également au programme pour 2017.

3 commentaires:

  1. Est-ce que Bandai prévoit de sortir une figurine de la cheffe qui cuisine les hokonomyaki par hasard?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Ukyô n'est, pour l'instant, pas prévue. Mais pourquoi pas, surtout qu'elle a toujours eu une bonne cote auprès des fans de Ranma.

      Supprimer
  2. Ah, ce qui pourrait être marrant c'est un combo avec des figurines de Happosaï et Colon.

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails