lundi 16 mai 2016

RETOUR DE BROCANTE

Pas le pied les brocantes depuis le début de l'année. On pourrait croire que c'est juste nous mais quand on regarde les autres personnes qui montrent leurs trouvailles en fin de semaine, aussi bien sur les forums que sur Facebook, c'est pas non plus l'éclate.
Avec le pont, nous en avons fait plusieurs. Le bilan est maigre. Des disques, oui, des livres, très peu, des jouets, aucun. Juste des merdes des années 90/2000, les classiques Action Man, Barbie modernes et autres Tortues Ninja à la con.
Quelques consoles aussi, on sait que les Megadrive et Super Nintendo sont assez recherchées en ce moment, et on en a vu, mais ça ne nous intéresse pas toute cette quincaillerie. La console, les câbles, les manettes, les cartouches... Il en faut de la place! On ne sait même pas si ça marche en plus et même si ça marchait, brancher ça sur une télé moderne, c'est sport!

Une brocante faite en banlieue parisienne dimanche restera dans ma mémoire pour longtemps. Non pas pour son choix mais juste pour un micro événement que j'ai dégusté tout seul, la Rouquine négociait à ce moment-là d'anciens appareils photos pour sa collection.
A un stand, un type, un beauf de première, rouflaquettes, cheveux brun presque crêpés, pompes bicolores, lunettes fumées, s'intéressait à des ceintures en vrai skaï. J'étais juste à côté et je le voyais les essayer une par une, les mettant par dessus son froc, histoire de voir si ça lui allait, et comme il avait du bide, c'était pas évident. La scène m'amusait. Je me retournais pour voir où en était ma Rouquine dans son âpre discussion, ça avançait, elle avait déjà les appareils en pogne. Puis je revins à mon beauf et sa ceinture de chasteté. Il semblait avoir fait affaire entre temps et discutait avec le vendeur, les derniers mots avant de repartir. Je ne suivais pas le fil de la conversation mais le sujet semblait porter sur l'honnêteté. Et notre amateur de lanières en cuir de déclarer virilement:
- (...) Non, pas de problème, moi, je ne suis pas un enculé! Mais un enculeur par contre!
Et il s'en alla, très content de cette... saillie! Je suis resté yeux écarquillés et la mâchoire pendante devant cette phrase mesurant au moins 10 sur l'échelle de Badger...
Racontant ça à la Rouquine, les mains chargées d'appareils photos qu'elle venait de rafler pour la moitié de ce que le mec lui demandait à la base, elle me déclarait simplement et à peine surprise:
- Et oui. Bienvenue en brocante mon chéri!
Je ne m'y ferai jamais.

Trois maxi sympas et le premier album de Matt Bianco, leurs singles ont pas mal tourné chez moi et chez la Rouquine en 1985.

Trois LP, dont un que nous avions déjà (Hall and Oates)... L'ami Phil Collins nous permet de nous consoler de cette bourde. Je ne suis pas fan mais il a quand même écrit des trucs imparables. Quant à Indochine live, l'album nous permet de replonger en 1985/86, d'écouter des chansons dont les textes ne veulent rien dire et de comprendre que Nicola Sirkis chante faux...

Un joli lot de 45 tours divers et variés.

Ça faisait longtemps que je n'avais pas nourri ma biblio maudite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails